•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseil scolaire catholique retire de ses bibliothèques un livre traitant des personnes LGBT

Deux garçons et une fille au centre avec un coeur au-dessus de la tête.

La bande dessinée « Drama » de Raina Telgemeier a été retirée des tablettes des écoles primaires du conseil scolaire catholique anglophone d'Ottawa.

Photo : Raina Telgemeier

Radio-Canada

Le conseil scolaire catholique anglophone d'Ottawa (Ottawa Catholic School Board, OCSB) a retiré discrètement un livre populaire des rayons des bibliothèques de ses écoles élémentaires après que des parents se furent plaints de son contenu LGBT.

Drama, une bande dessinée de Raina Telgemeier publiée en 2012, raconte l'histoire d'une élève qui veut faire partie de la production théâtrale de son école, et de deux garçons qui sont attirés l'un par l'autre et qui partagent un baiser sur la scène.

Le roman a été sélectionné par le rédacteur en chef du New York Times et a reçu le prix Stonewall Book Award en 2013 pour son traitement des questions relatives à la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transsexuelle (LGBT).

Mise à jour :

Le conseil scolaire a finalement fait marche arrière et remettra le livre sur les tablettes des bibliothèques de ses écoles élémentaires.

L'éditeur de livres pour enfants Scholastic Canada estime que Drama convient aux lecteurs âgés de 10 à 14 ans.

Cependant, selon l'American Library Association, c'est aussi l'un des livres les plus contestés des bibliothèques scolaires des États-Unis, et il a été interdit dans des districts scolaires entiers du Texas.

Courriels internes

Maintenant, les bibliothécaires de toutes les écoles élémentaires de l'OCSB ont reçu l'ordre de retirer le livre, selon les courriels obtenus par CBC/Radio-Canada.

Dans les courriels envoyés le 7 janvier, Robert Long, coordonnateur de la technologie d'apprentissage et du soutien, a fait savoir aux bibliothécaires que les livres seront transférés aux écoles intermédiaires et secondaires, où ils seront « mieux adaptés aux élèves de 13 ans et plus ».

Ce n'est pas un livre dont nous avons vraiment besoin; de jeunes enfants le lisent sans être guidés.

Robert Long, Ottawa Catholic School Board

La décision, a-t-il dit, a été prise au conseil scolaire soit par un « coordonnateur religieux », soit par un directeur général.

La raison pour laquelle le livre a été retiré n'était « pas nécessairement pour le contenu LGBTQ », a écrit M. Long dans les courriels.

Le problème avec le livre, c'est le contenu de la relation, écrit-il. Ce n'est pas un livre dont on a vraiment besoin; de jeunes enfants le lisent sans être guidés.

Les exemplaires du livre sont maintenant offerts dans les écoles secondaires du conseil scolaire « là où l'âge le permet », selon une déclaration de la porte-parole Mardi de Kemp.

Le conseil n'a pas voulu donner une entrevue et n'a pas voulu confirmer que les exemplaires du livre avaient effectivement été retirés des écoles primaires.

L'auteure américaine du livre n'était pas disponible pour une entrevue, mais elle a manifesté son désarroi dans un gazouillis, mardi. Oui, Drama a été banni des écoles élémentaires catholiques d'Ottawa. Et pendant tout ce temps, nous croyions que le Canada était notre frère progressiste, a-t-elle écrit sur Twitter, ajoutant qu'elle est triste pour les jeunes qui ont besoin du livre, mais qui n'y ont pas accès.

Deux personnages masculins s'embrassent.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'une des planches de la bande dessinée présente un baiser sur scène entre deux personnages masculins.

Photo : Raina Telgemeier

Liste d'attente

Le livre est également difficile à trouver sur les étagères de la Bibliothèque publique d'Ottawa, en raison de sa grande popularité : il y a actuellement une longue liste d'attente pour l'emprunter, a déclaré la bibliothécaire principale Sophie Tilgner.

La Bibliothèque publique d'Ottawa n'a reçu aucune plainte au sujet du livre, a-t-elle dit.

Ce n'est pas quelque chose à laquelle nous nous opposons ici à la bibliothèque, a ajouté Mme Tilgner.

Elle croit que le fait de retirer le livre représente une occasion manquée pour les plus jeunes élèves du conseil scolaire catholique.

L'une des grandes qualités de cette auteure, c'est qu'elle reflète vraiment la diversité de ses personnages, et qu'ils sont fidèles à la vie, a fait valoir Mme Tilgner.

Les livres interdits sont rares

La Bibliothèque publique d'Ottawa prend très au sérieux toute décision de retirer un livre de ses rayons, a mentionné Mme Tilgner, un processus qui implique plusieurs niveaux d'évaluation et une considération professionnelle sérieuse.

Sophie Tilgner regarde la caméra.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sophie Tilgner est bibliothécaire à la Bibliothèque publique d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Laura Osman

Nous sommes généralement chargés de fournir plus d'informations et plus de possibilités aux gens afin qu'ils apprennent à connaître d'autres types de personnes et [...] à se connaître eux-mêmes, a expliqué Mme Tilgner.

Ce n'est pas non plus une décision courante pour l'OCSB, d'après les courriels internes.

Le dernier livre à avoir été retiré a été Treize raisons, qui a suscité la controverse en 2007 en raison de ses descriptions du suicide chez les adolescents. La série Treize raisons, diffusée sur Netflix et basée sur le livre, a aussi fait couler beaucoup d'encre.

Avec les informations de Laura Osman de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !