•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Pentagone accepte de déployer plus de soldats à la frontière mexicaine

Des soldats de l'armée américaine installent une clôture de barbelés près de la frontière américano-mexicaine à McAllen.
La loi interdit à l'armée américaine de s'acquitter de tâches pour le maintien de l'ordre à l'intérieur du pays, mais elle fournit périodiquement une assistance aux autorités civiles responsables de la sécurité des frontières. Photo: Reuters / Delcia Lopez
Associated Press

L'armée américaine déploiera plus de soldats pour renforcer la sécurité à la frontière américano-mexicaine, a annoncé le Pentagone lundi.

À la demande du département de la Sécurité intérieure, le Pentagone a accepté de fournir du personnel additionnel pour gérer les caméras de sécurité et pour installer quelque 240 kilomètres de barbelés entre les postes frontaliers, selon des responsables.

L'armée continuera aussi de survoler le secteur pour aider les employés du Service des douanes et de la protection des frontières.

Dans un communiqué, le Pentagone a affirmé que les soldats s'attarderaient à accroître la surveillance aux points d'entrée et à installer des barbelés ailleurs.

Cet automne, les soldats avaient placé environ 110 kilomètres de barbelés.

Un responsable bien au fait de l'entente a indiqué que le Pentagone n'avait pas encore déterminé combien de soldats seront nécessaires pour effectuer ces tâches supplémentaires. Cette source s'est exprimée sous condition d'anonymat pour discuter de détails qui n'avaient pas été rendus publics après l'approbation du plan par le secrétaire à la Défense par intérim, Pat Shanahan.

Donald Trump, président des États-Unis

Environ 2350 soldats participaient à la mission frontalière, qui a débuté le 30 octobre et devait se terminer le 15 décembre. Elle a été prolongée jusqu'au 31 janvier, avant que le département de la Sécurité intérieure ne soumette une nouvelle demande d'aide le 27 décembre. Ce qui a reporté l'échéance à la fin du mois de septembre.

Le responsable a déclaré qu'il était possible que les troupes de la Garde nationale s'occupent d'une partie du soutien aérien.

Le rôle actuel de l'armée à la frontière a fait l'objet de nombreux débats, en partie parce que la mission a commencé quelques jours à peine avant les élections de mi-mandat au Congrès en novembre. Certains estiment qu'il s'agit d'abord et avant tout d'une stratégie politique.

La loi interdit à l'armée de s'acquitter de tâches pour le maintien de l'ordre à l'intérieur du pays, mais elle fournit périodiquement une assistance aux autorités civiles responsables de la sécurité des frontières.

Politique américaine

International