•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entente entre Air Canada et la société mère de Jazz est prolongée

Un avion d'Air Canada Jazz décolle de l'aéroport de Halifax, en 2010

Selon Chorus, l’entente annoncée lundi pourrait augmenter ses revenus de 940 millions de dollars pour un total contractuel de 2,5 milliards de dollars en location d'avions et redevances fixes au cours des 17 prochaines années.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

La Presse canadienne

Air Canada et Chorus Aviation ont prolongé de 10 ans un contrat d'achat de capacité, ce qui permettra à Jazz Aviation, filiale de Chorus, de continuer à desservir la plus grande compagnie aérienne du Canada avec des liaisons régionales jusqu'en 2035.

Des analystes estiment que cet accord dissipera toute inquiétude quant à l'avenir de Chorus. Certains doutes persistaient depuis qu'Air Canada a annoncé, en février dernier, qu'il élargirait la flotte de son transporteur à bas prix Rouge et qu'il piloterait ses avions les moins dispendieux sur les routes régionales canadiennes - ce qui est traditionnellement le lot de Jazz.

Chorus a précisé que l'accord annoncé lundi augmenterait ses revenus de 940 millions de dollars pour un total contractuel de 2,5 milliards de dollars en location d'avions et redevances fixes au cours des 17 prochaines années. L'accord modifie également un accord de 2015 en réduisant les frais fixes et les revenus incitatifs versés à Chorus d'environ 50 millions de dollars par an.

Les deux sociétés ont estimé que cette entente était « mutuellement avantageuse ».

Selon le chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu, le contrat offre à son entreprise une stabilité à long terme, une sécurité des coûts et « la souplesse nécessaire pour moderniser le parc aérien régional au profit de nos clients ».

Du côté de Chorus, le chef de la direction, Joe Randell, qui a contribué au lancement de Jazz en 2002 - alors une filiale d'Air Canada - a reconnu le malaise suscité par la date d'expiration de l'accord précédent, en 2025.

« Certains se sont inquiétés de la place de Jazz dans les projets d'Air Canada, et de la durée de vie de cette relation », a affirmé M. Randell lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs. « Cela met vraiment fin à ces préoccupations. »

Les investisseurs ont salué la transaction et fait grimper l'action de Chorus, une société de portefeuille établie à Halifax. Le titre a pris 95 ¢, soit 15,1 %, à la Bourse de Toronto, où il a clôturé à 7,24 $.

En vertu du nouveau contrat, Air Canada investira 97,3 millions de dollars dans Chorus, ce qui donnera au transporteur environ 9,99 % des actions à droit de vote variable de catégorie A et des actions à droit de vote de catégorie B de Chorus, sur une base regroupée.

Chorus souhaite affecter une partie du produit de l'investissement à son activité de location, en faisant l'achat de nouveaux gros appareils, notamment neuf CRJ 900 à 76 sièges en 2020.

Transports

Économie