•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien condamné à mort en Chine avait un passé criminel en Colombie-Britannique

Un homme est assis dans le box des accusés flanqué de deux policiers chinois.
Le Canadien Robert Lloyd Schellenberg a été condamné à mort en Chine. Photo: Weibo / Gouvernement chinois
Radio-Canada

Avant d'être arrêté et condamné à mort pour trafic de stupéfiants en Chine, Robert Lloyd Schellenberg a fait face à la justice en Colombie-Britannique. L'homme originaire d'Abbotsford a déjà été reconnu coupable dans la province de crimes liés à la possession et à la distribution de drogues.

Robert Schellenberg a été condamné à un an de prison et deux ans de probation en février 2010, en plus d’une interdiction à vie de posséder des armes à feu.

Il a été arrêté une fois de plus en août 2011 pour possession de cocaïne et d’héroïne à des fins de trafic et pour possession d’autres substances contrôlées. Robert Schellenberg a plaidé coupable à ces accusations et été condamné à deux ans de prison, en avril 2012.

Les documents de la Cour suprême provinciale indiquent, selon l’avocat de la défense dans cette deuxième affaire, que Robert Schellenberg souffrait lui-même de dépendance. L’homme aurait subi une blessure au fémur dans un accident de travail, qui l’aurait mené à abuser de médicaments pour la douleur.

Le Canadien a par la suite été arrêté en Chine en 2014 et accusé de trafic de drogues. Condamné à 15 ans de prison par la justice chinoise le 20 novembre dernier, Robert Schellenberg a porté sa cause en appel. Lundi, il a vu sa peine s’alourdir considérablement lorsqu’il a été condamné à mort.

La décision du juge a été condamnée par le premier ministre Justin Trudeau.

Colombie-Britannique et Yukon

Drogues et stupéfiants