•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des images de l’explosion de Lac-Mégantic utilisées dans une série de Netflix

La série Les voyageurs du temps diffusée sur Netflix a utilisé des images de l'explosion d'un train à Lac Mégantic pour illustrer une explosion nucléaire à Londres

Photo : Radio-Canada / Netflix

Radio-Canada

Une explosion nucléaire secoue Londres. Nous sommes dans la série dramatique Les voyageurs du temps de Netflix. Le hic? Les images utilisées sont celles de la tragédie de Lac-Mégantic. La compagnie de production reconnaît les avoir utilisées par erreur et Netflix entend les retirer.

Guillaume Bouchard a été surpris de voir que les images du déraillement de train qui a fait 47 morts dans la nuit du 5 au 6 juillet 2013 ont été utilisées pour cette série. Le souvenir de ce drame est toujours aussi profondément ancré dans la mémoire des Méganticois, et des Québécois.

Le jeune homme montre les images de l'explosion qui l'ont fait réagir.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Guillaume Bouchard

Photo : Radio-Canada

« Je n'étais pas certain la première fois, j'ai d'abord pensé que ça n'avait pas l'air de Londres et que ces images me disaient quelque chose. J'ai mis le tout sur pause, j'ai sorti mon téléphone et j'ai regardé sur Google, je voulais vérifier. Les volutes de fumée et le train en avant [ont confirmé les images]. Je me suis dit que ça ne se pouvait pas, qu'ils n'avaient pas fait ça », raconte-t-il en entrevue.

Ce dernier ne connaît personne à Lac-Mégantic, mais souligne que cette catastrophe a marqué le Québec.

Ce n'est pas proche de moi, mais c'est la plus grande tragédie humaine récente au Canada. Je savais que quelque chose clochait derrière ces images-là.

Guillaume Bouchard

Le citoyen a tout de suite publié un statut Facebook. Ses contacts lui ont rapidement confirmé qu'il n'hallucinait pas. « Ça n'a pas pris trop de temps pour se rendre compte que des gens avaient été négligents, sans avoir de mauvaises intentions, mais ça doit faire partie du travail de quelqu'un de vérifier d'où viennent les images », ajoute-t-il.

Même si les images de lac Mégantic n'ont été utilisées que quelques secondes dans Les voyageurs du temps, Guillaume Bouchard souhaite que Netflix et ses producteurs soient à l'avenir plus vigilants.

Un achat d'images d’archives

Les Voyageurs du temps est une série canado-américaine d'abord diffusée sur Showcase, puis sur Netflix. La maison de production de Toronto responsable de cette émission, Peacock Alley Entertainment, a fait son mea culpa par courriel seulement, mais a refusé une entrevue à la caméra. Elle mentionne qu'elle n'aurait pas dû utiliser ces images achetées chez un fournisseur d'archives.

Nous n'étions pas au courant de la provenance de ces images, a affirmé sa présidente, Carrie Mudd.

Peacock Alley Entertainment admet aussi son erreur et affirme qu’elle va monter une nouvelle version de l’épisode où les images de l’explosion ont été utilisées.

Nous nous excusons sincèrement et nous n'avions aucunement l'intention de manquer de respect à la suite des événements tragiques de 2013.

Carrie Mudd, présidente chez Peacock Alley Entertainment

De son côté, Netflix a refusé la demande d'entrevue de Radio-Canada, mais s'engage à mettre sur sa plateforme une nouvelle version de l'épisode, sans les images de Lac-Mégantic.

Douloureux souvenirs

La mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, est satisfaite de la décision de retirer les images. « La bonne nouvelle, c'est que le producteur a réagi rapidement. Il faut dénoncer ce genre de pratiques, car c'est un manque de respect pour les familles endeuillées qui peuvent avoir envie un dimanche d'écouter une série », pense-t-elle.

Robert Bellefleur, aussi impliqué au sein de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic, considère troublante l'utilisation des images de la tragédie. « Ça nous ramène à des douleurs. »

Avec les informations de Louis-Philippe Ouimet

Séries télé

Arts