•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des renforts pour éteindre le porte-conteneurs en feu au large de la Nouvelle-Écosse

Le Yantian Express à Halifax en hiver.
Le Yantian Express à Halifax en 2015. Photo: Shipfax / Mac Mackay
La Presse canadienne

Deux nouveaux navires-remorqueurs équipés pour combattre l'incendie se sont mis en route vers le Yantian Express, a annoncé la garde côtière américaine. Le porte-conteneurs est la proie des flammes au large de la côte est canadienne depuis le 3 janvier.

Le Yantian Express se trouvait toujours à une distance d’environ 1700 kilomètres au sud-est d’Halifax, lundi matin.

Les deux remorqueurs se sont mis en route depuis l’État de New York, aux États-Unis, mais le moment de leur arrivée auprès du porte-conteneurs est incertain en raison des conditions météorologiques, dit le premier maître de 3e classe, Joshua Canup.

Deux remorqueurs se trouvent aux abords du Yantian Express depuis quelques jours afin de combattre les flammes.

La compagnie de transport maritime allemande Hapag-Lloyd soutient que l’incendie, qui touche plusieurs conteneurs, est sous contrôle.

Le navire d’une longueur de 320 mètres voyageait de Colombo au Sri Lanka vers Halifax, via le canal de Suez, lorsqu’un conteneur s’est embrasé sur le pont avant, le 3 janvier.

Le personnel a été évacué après que le feu se soit propagé à d’autres conteneurs. Aucun des 8 officiers et des 15 marins qui se trouvaient à bord du navire n'a été blessé. Cinq marins ont regagné le Yantian Express mercredi dernier.

Ce bateau a été construit en 2002 et peut transporter 7510 conteneurs standards de 6 mètres.

Le porte-parole de Hapag-Lloyd, Tim Seifert, a précisé par courriel qu’aucune date n’était prévue pour l’entrée du cargo au port d’Halifax, ou dans tout autre port.

Tim Seifert a précisé qu’il était toujours trop tôt pour estimer les dommages causés au cargo et à sa marchandise.

Le navire ne poserait aucun danger pour le trafic maritime environnant.

Nouvelle-Écosse

Transports