•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture d’une résidence pour aînés à Saint-Émile : départ des derniers pensionnaires

Les derniers pensionnaires du Royaume des aînés déménagent lundi et mardi.
Les derniers pensionnaires du Royaume des aînés déménagent lundi et mardi. Photo: Radio-Canada / Nahila Bendali Amor
Alain Rochefort

Le Royaume des aînés, à Québec, ne sera bientôt plus qu'un souvenir pour 28 personnes âgées, dont certaines y résidaient plusieurs années. Les derniers pensionnaires de la résidence du secteur de Saint-Émile plieront bagage mardi.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale a aidé les familles de tous les résidents, sans exception, à se dénicher un nouveau toit ailleurs dans la région.

Des familles rencontrées par Radio-Canada trouvent toutefois la situation difficile.

Richard Parent aide pour sa part sa belle-mère de 88 ans à déménager dans l’arrondissement de Beauport. Il se croise les doigts pour qu'elle s'adapte à son nouvel environnement.

« Elle est en perte d’autonomie, un petit peu. Ce n’est pas évident pour une personne de cet âge-là. »

Fermeture précipitée

La direction de la résidence privée a annoncé la fermeture de l'établissement de la rue de la Faune la semaine dernière. Les aînés et leur famille disposent donc de très peu de temps pour organiser un déménagement.

« On a été avisé [il y a 7 jours]. Le loyer du logement a passé le 1er [janvier]. On est dans une étape de débourser deux fois. Les recours ne sont pas évidents », dénonce M. Parent, dont plusieurs des questions demeurent sans réponse.

On ne sait pas trop qu’est-ce qui se fait, qu’est-ce qui ne se fait pas?

Richard Parent, dont la belle-mère était résidente du Royaume des aînés

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale n'exclut pas d'offrir une aide financière pour le déménagement de ces personnes âgées.

La direction de la résidence pour aînés affirme ne pas avoir le choix de cesser ses activités parce qu'elle n'est plus en mesure de recruter du personnel.

Avec les informations de Nahila Bendali

Société