•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autoroute périphérique sud : Sauvons notre Seine préoccupée par les travaux

Scène d'automne sur la rivière Seine.

Denis Gautron, le président de l’organisme Sauvons notre Seine, affirme que la construction d’un pont offre plus d’avantages pour la faune et la flore, mais aussi pour les plaisanciers qui utilisent la rivière pour faire du canot ou du kayak.

Photo : Save our Seine River Environment Inc. / Denis De Pape

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La rivière Seine, à Winnipeg, est au cœur de discussions entre la province et un groupe de citoyens préoccupés par la préservation du cours d'eau. Des travaux importants sont à prévoir sur l'autoroute périphérique au sud de la ville, ce qui pourrait perturber l'écosystème de la rivière, selon eux.

La province étudie les propositions d’aménagement pour la reconstruction de la route périphérique sud, notamment une proposition de voie de contournement à Saint-Norbert.

Le tronçon étudié s'étend de l’avenue Portage jusqu’à l’intersection de l’avenue Fermor.

Denis Gautron, le président de l’organisme Sauvons notre Seine, estime que la construction d’un pont au-dessus de la rivière Seine, dans le cadre de ces travaux, offrirait des avantages pour la faune et la flore, mais aussi pour les plaisanciers qui utilisent la rivière pour faire du canot ou du kayak.

Selon Denis Gautron, un pont, plutôt qu'un ponceau, permettrait de mieux préserver l’écosystème.

« Nous sommes préoccupés par l’empreinte environnementale. Nous avons peur pour le courant de la rivière et pour les animaux, explique-t-il. Il pourrait y avoir un impact environnemental important. »

Denis Gautron reconnaît cependant que, si la construction du pont reçoit le feu vert, cette option sera plus coûteuse.

Trois tortues peintes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des tortues peintes se baignent au soleil. L’organisation SOS évalue continuellement le niveau d'eau, le débit et la qualité de l’eau dans la rivière Seine.

Photo : Save our Seine Environment Inc.

Trois rencontres publiques avec les résidents sont prévues d’ici la fin janvier.

« Ce soir [lundi], la province va nous montrer les plans pour la première fois », affirme Denis Gautron, qui souhaite discuter davantage avec les responsables provinciaux.

Le public est invité à assister à l'une de ces séances de consultation :

  • le 14 janvier, de 16 h 30 à 19 h 30, au centre communautaire de Winnipeg-South, au 666, avenue Silverstone;
  • le 17 janvier, de 16 h 30 à 19 h 30, à l'Oak Bluff Recreation Club, au 123, chemin MacDonald, local 101;
  • le 22 janvier, de 16 h 30 à 19 h 30, au centre communautaire Dakota, au 1188, rue Dakota.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !