•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des empreintes de bottes de Félix Pagé retrouvées sur les lieux du meurtre de Roland Baker

L'accusé Félix Pagé
Félix Pagé est accusé de l'outrage au cadavre et du meurtre au deuxième degré de Roland Baker, un Drummondvillois de 60 ans. Photo: Radio-Canada

C'est aujourd'hui le sixième jour des procédures au procès de Félix Pagé, accusé d'outrage au cadavre et du meurtre au deuxième degré de Roland Baker. L'homme de 60 ans avait été retrouvé démembré dans un réfrigérateur au sous-sol de sa résidence de la rue Plamondon à Drummondville en mai 2017.

Lundi matin, le technicien en scène de crime de la Sûreté du Québec, Christian Cantin, a poursuivi l’explication des photos qu’il a prises dans la résidence de la victime.

Il a notamment comparé les bottes de travail noires saisies à la résidence de l’accusé avec les traces de pas découvertes sur les lieux du crime. Selon le policier, l’empreinte de ces semelles est identique aux traces de pas découvertes à plusieurs endroits chez Roland Baker.

Le technicien a aussi affirmé que les empreintes digitales découvertes sur le réfrigérateur dans lequel le corps de Roland Baker a été dissimulé correspondaient à celles de Félix Pagé.

Vendredi, Christian Cantin avait présenté au jury d'autres photos où on voit des débris de construction, des projections de sang et un réfrigérateur du sous-sol où le corps de la victime avait été retrouvé.

Son témoignage s'est poursuivi lundi après-midi. L'agent a été contre-interrogé par Félix Pagé.

Depuis jeudi, Félix Pagé se représente seul. L'homme âgé de 25 ans avait expliqué au juge Alexandre Boucher et aux membres du jury que le lien de confiance entre ses avocats et lui est rompu en raison de positions irréconciliables. Le juge a acquiescé à sa demande après avoir mis en garde l'accusé des risques liés à cette décision.

Vendredi, l'accusé a tenté de faire admettre en preuve certains documents ce qu'a refusé le juge. Par la suite, un policier de la SQ a indiqué à la Cour qu'il avait retrouvé un trousseau de clés appartenant à Roland Baker dans l'appartement de Félix Pagé.

Félix Pagé a plaidé non coupable à une accusation de meurtre au deuxième degré et d'outrage à un cadavre.

Estrie

Procès et poursuites