•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux mères et un père de famille sont morts dans l'accident d’autobus à Ottawa

Photo montage montrant les 3 victimes de l'accident d'autobus du 11 janvier 2019.
Les victimes de l'accident de l'autobus d'OC Transpo du 11 janvier, de gauche à droite : Judy Booth, Anja Van Beek et Bruce Thomlinson Photo: Courtoisie/Service de police d'Ottawa (Montage : Radio-Canada)
Pascal Gervais

Les trois personnes qui ont péri dans l'accident de l'autobus à deux étages de la ligne 269 vendredi après-midi étaient des mères et un père de famille.

Bruce Thomlinson, âgé de 56 ans, Judy Booth, âgée de 57 ans, et Anja Van Beek, âgée de 65 ans, ont perdu la vie à la suite de la collision avec l'abri à la station Westboro.

Dans des déclarations transmises par le Service de police d'Ottawa (SPO), les familles des victimes se sont dites dévastées.

Il était un mari et un père qui nous donnait beaucoup de joie par ses folies, son sens de l'humour et son amour de la nature, ont écrit les proches de Bruce Thomlinson, soulignant qu'il avait une femme et deux fils.

[Anja Van Beek] était une employée du gouvernement fédéral qui rentrait chez elle après le travail vendredi après-midi, dans l'autobus 269, a précisé la famille de la victime de 65 ans, mère de deux filles.

Judy était la femme chérie de Ches et une mère aimante pour ses deux filles, Holly et Karen.

la famille de Judy Booth, 57 ans, victime de l'accident

Les endeuillés ont remercié le public pour ses pensées et ses prières, mais ont demandé que leur vie privée soit respectée.

Le chef du SPO, Charles Bordeleau, leur a offert ses condoléances.

L’identification des personnes décédées est un processus difficile et important [...], a dit M. Bordeleau dans un communiqué. Nous nous sommes affairés à soutenir les familles et les êtres chers des personnes en cause, et nous allons demeurer là pour eux.

L’enquête se poursuit

L’enquête du Service de police d'Ottawa pour déterminer la cause de l’accident d'autobus qui a fait trois morts et de nombreux blessés à la station Westboro se poursuit lundi. La collision a également fait 23 blessés.

Les agents du SPO examinent aussi tous les faits afin de vérifier s’il y a eu une ou des infractions au Code de la route de l’Ontario ou au Code criminel, a déclaré Charles Bordeleau lors d’une entrevue à Radio-Canada.

L'autobus a été remorqué hors des lieux de l'accident en fin d'après-midi samedi.

Un drone du corps policier a survolé la scène pour déterminer quel siège occupait chacun des passagers à bord.

Des simulations ont également eu lieu sur le Transitway, en fin d'après-midi samedi, afin de recréer le parcours emprunté par l'autobus du circuit 269.

Nous allons parler avec tous les témoins et les passagers. Nous avons les noms de 84 passagers jusqu’à maintenant et nous allons communiquer avec chacun d’entre eux, a précisé le chef du Service de police d'Ottawa.

Nous sommes dans le processus de chercher un mandat pour pouvoir faire notre analyse mécanique afin de saisir les banques de données de la boîte d’événements et les vidéos.

Charles Bordeleau, chef du Service de police d'Ottawa

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a confirmé qu'il n'enquêtait pas sur l'accident d'autobus, l'organisme fédéral indépendant ne s'attardant qu'aux événements maritimes, de pipelines, ferroviaires et aériens.

Le chef Charles Bordeleau a confirmé que l'enquête est sous la juridiction du Service de police d'Ottawa.

Nous avons communiqué avec le BST, ils nous ont offert leurs services, ce n’est pas dans leur mandat, mais si nous avons besoin de leur expertise, ils sont prêts à nous aider, a expliqué M. Bordeleau.

L'identité de la chauffeuse dévoilée

Aissatou Diallo, la chauffeuse de l'autobus du circuit 269, a été arrêtée puis relâchée, selon le chef Bordeleau.

Les agents sur la scène [de l'accident] ont dû faire une arrestation pour des raisons que je ne peux pas élaborer. Je crois que c’est important que le public ne fasse pas de conclusion, mais c’est un fait que nous l’avons arrêtée et libérée sans conditions, a fait valoir M. Bordeleau.

Ottawa-Gatineau

Accident de la route