•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vol à main armée dans un dépanneur de Rivière-du-Loup

Dans un dépanneur, un homme cagoulé dans un dépanneur pointe une arme à feu en direction.

Le voleur a utilisé une arme de poing pour commettre son vol. (Photo : CKRT)

Photo : Vidéo de surveillance du dépanneur Saint-André

Jean-François Deschênes

Un dépanneur de la rue Saint-André, à Rivière-du-Loup, a été la cible d'un voleur dimanche soir.

Vers 21 h 30, un homme cagoulé, muni d'un pistolet, a demandé le contenu de la caisse.

Après avoir empoché l'argent, il a quitté le commerce à pied. Il n’y a eu aucun blessé. Pour le moment, il n'y a eu aucune arrestation, mais l'enquête se poursuit.

Le Dépanneur Saint-André.

Le Dépanneur Saint-André a subi un vol dimanche soir.

Photo : Info Dimanche

Le propriétaire du dépanneur Saint-André, Michel Bélanger, estime que son employé, âgé de 29 ans, a gardé son calme malgré les circonstances.

Mon employé a bien agi. Il a dit : "WO calme-toi! Je vais te le donner et tu t’en vas."

Michel Bélanger, propriétaire, Dépanneur Saint-André

Selon Michel Bélanger, le voleur s’est sauvé avec 500$ en poche, une somme qui n'est pas importante pour lui. Il s'inquiète davantage de l'impact de l'événement sur la santé de ses employés. La seule affaire qui est malheureuse, c’est surtout pour l’employé en tant que tel. Pour l’argent, c’est un détail. Pour les autres employés aussi.

Pour le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Doiron, il s’agit d’un crime grave. À partir du moment où la violence est utilisée pour commettre un vol, ça devient automatiquement un vol qualifié. Que ce soit une arme véritable, une arme jouet, le Code criminel canadien ne fait aucune différence et le vol qualifié est l'un des crimes les plus graves du Code criminel canadien.

La SQ croit qu’un complice attendait à l’extérieur.

M. Bélanger possède deux dépanneurs depuis 15 ans et c’est la première fois qu'une de ses entreprises subit un vol avec une arme à feu.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers