•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conservation de la nature Canada fait un pas de plus pour protéger la faune en Gaspésie

Un orignal au Yukon l'hiver
Un orignal en forêt Photo: La Presse canadienne / Jonathan Hayward
Jean-François Deschênes

Conservation de la nature Canada (CNC) met en place une bande de protection naturelle dans le secteur de Saint-Majorique, à Gaspé.

Il s'agit d'une bande de 26 hectares de forêt qui longe la route 197. Il s'agit d'une bande pour permettre aux animaux de mieux circuler entre le Parc national Forillon et les grandes terres forestières de la Gaspésie.

Ce nouveau secteur s'ajoute aux efforts de protection déjà mis en place par l'organisme à but non lucratif. Il y a maintenant 170 hectares de forêts en terres privées qui sont protégées dans ce secteur.

L’important c’est qu’il n’y ait pas de développement, explique Camille Bolduc, chargée de projet chez Conservation de la nature Canada à Gaspé. Donc, c’est ça qui va représenter un frein plus important au déplacement de la faune. S’il y a des chemins forestiers ou s’il y a de la chasse, ça dérange moins la faune dans les déplacements.

C’est vraiment pour freiner le développement à des endroits [importants].

Camille Bolduc, chargée de projet, Conservation de la nature Canada à Gaspé
Carte de la pointe de Forillon.Les secteurs protégés par Conservation de la nature Canada sont des corridors verts situés entre le parc national Forillon et les terres publiques. Photo : Conservation de la nature Canada

Une variété d'animaux profite de cette initiative comme le lynx du Canada, l'ours noir et le cerf de Virginie.

L’organisme travaille maintenant à mettre en place des installations qui permettraient aux animaux de traverser la route 197.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Environnement