•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement en Indonésie : la deuxième boîte noire de l'avion de Lion Air retrouvée

Des débris du Boeing 737 MAX 8 du transporteur aérien Lion Air jonchent le sol.
L'avion, qui assurait le vol intérieur reliant Jakarta à Pangkal Pinang, en Indonésie, s'est écrasé en mer à 15 km de l'île de Java, 13 minutes après son décollage. Photo: Reuters / Willy Kurniawan

Des plongeurs ont réussi à localiser la deuxième boîte noire où se trouvent les enregistrements vocaux du vol qui s'est abîmé au large de l'Indonésie, le 29 octobre dernier ,et a fait 189 morts, ont annoncé lundi les autorités indonésiennes.

« Nous avons trouvé l'enregistreur ce matin vers 9 h (heure locale) », a indiqué Haryo Satmiko, responsable du comité de sécurité des Transports.

Des restes humains ont aussi été découverts au même endroit, a fait savoir Ridwan Djamaluddin, porte-parole du gouvernement.

En octobre dernier, le Boeing 737 MAX 8 s’était écrasé dans la mer, au large de l’île de Java, à peine 13 minutes après son décollage, ne laissant aucun survivant.

Si elle n’est pas trop endommagée, cette deuxième boîte noire, qui a enregistré les sons dans le cockpit de l’avion, pourrait être fort utile à l’enquête des autorités, qui cherchent encore à comprendre les causes exactes de l'écrasement.

Un appareil de la compagnie aérienne Lion Air.Au cours du dernier vol de l'appareil, les pilotes ont demandé aux contrôleurs aériens quelles étaient leur vitesse et leur altitude, en expliquant avoir des « problèmes de commandes de vol », selon le rapport préliminaire des enquêteurs. Photo : AFP / Roslan Rahman

La première boîte noire avait été retrouvée quelques jours plus tard. Les données techniques enregistrées indiquaient alors que l’appareil avait éprouvé des problèmes d’anémomètre au cours de ses quatre derniers vols.

Les enquêteurs ont déjà évoqué des défaillances des sondes d'incidence (AOA, Angle of Attack sensor).

Selon des experts de l'avion, les boîtes noires permettent d'élucider 90 % des causes des écrasements.

L’accident de l’appareil de la compagnie Lion Air est la pire catastrophe aérienne en Indonésie depuis celle en 1997, année où 234 personnes sont mortes dans l’écrasement d’un vol du transporteur Garuda, près de Medan.

Lion Air, qui a connu une croissance rapide, est l'une des plus jeunes compagnies aériennes indonésiennes. L’entreprise a réussi en peu de temps à faire sa marque dans le marché de l’Asie du Sud-Est, une région qui compte plus de 600 millions d’habitants.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Accidents et catastrophes

International