•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un columbarium pour sauver l'église de Sainte-Blandine

L'extérieur de l'église Sainte-Blandine en hiver
L'église Sainte-Blandine Photo: Radio-Canada / Simon Turcotte
Marie-Christine Rioux

Un columbarium a été inauguré dimanche dans l'église Sainte-Blandine à Rimouski pour permettre à la Fabrique de bénéficier d'une nouvelle source de revenus. Sans ce projet, l'église était menacée de fermeture, selon la présidente de la fabrique.

Ce columbarium serait une première dans le diocèse de Rimouski.

Pour notre communauté, c'est une survie pour notre église. Parce que, pas avoir fait cela, ils parlaient de la fermer, affirme la présidente de la fabrique Sainte-Blandine, Angéline Guimond.

Il y a quelque temps, le pape François disait : avant de fermer une église, demandons-nous ce qu'on peut y faire?

Monseigneur Denis Grondin, archevêque de Rimouski

L'un des principaux artisans de ce projet, le sacristain Mario Dubé, assure que le columbarium devrait assurer la survie de l'église pour une cinquantaine d'années. Il ajoute que l'aménagement des lieux est le résultat du travail d'une cinquantaine de bénévoles.

Des étagères vides qui pourront accueillir des urnes.Le columbarium aménagé dans l'église de Sainte-Blandine Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Mario Dubé soutient aussi que des matériaux recyclés à même l'église ont été utilisés pour la fabrication du columbarium.

On a démanché 50 bancs. Toute la structure des bancs, le siège, le dos, les bouts, les petites croix. Ça a tout servi à l'intérieur du columbarium.

Mario Dubé, sacristain

La construction du columbarium a coûté 30 000 dollars. Il permettra d'offrir 127 niches pour des urnes funéraires.

À terme, la Fabrique pourra plus que doubler sa superficie pour aménager un total de 300 niches.

Des citoyens lors d'une célébration à l'église de Sainte-Blandine.L'intérieur de l'église Sainte-Blandine Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Le projet s'est concrétisé en provoquant peu de débat au sein de la communauté. Selon Mario Dubé, certains citoyens se disaient inquiets de la présence de défunts dans l'église.

Une centaine de personnes ont pris part à l'inauguration du columbarium dimanche.

D'après les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures