•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travaux dans la cathédrale de Rimouski en 2019?

La cathédrale Saint-Germain de Rimouski
La cathédrale Saint-Germain de Rimouski Photo: Radio-Canada / Julie Tremblay
Marie-Christine Rioux

L'archevêque de Rimouski, Monseigneur Denis Grondin, évoque la possibilité que des travaux s'amorcent dès cette année en vue de la réouverture de la cathédrale. ll ne ferme pas non plus la porte à l'idée d'une cathédrale à vocation multiple.

Monseigneur Grondin a avancé cette idée lors d'une entrevue accordée en marge de l'inauguration d'un columbarium à l'intérieur de l'église Saint-Blandine dimanche.

Au cours de l'une des rares entrevues au sujet de la cathédrale à laquelle il a consenti au cours des derniers mois, Monseigneur Grondin a affirmé qu'il venait de recevoir le rapport qu'il a commandé sur l'avenir de la cathédrale à Monseigneur Pelchat de Québec.

L'archevêque de Rimouski prévoit dévoiler les détails du rapport en février. Tout en demeurant prudent, il a quand même évoqué que le dossier de la cathédrale pourrait débloquer en 2019.

Je pense qu'on est à un tournant où, vraiment, nous devons entamer un projet significatif. [...] Il est minuit moins cinq, un peu, pour la cathédrale.

Monseigneur Denis Grondin, archevêque de Rimouski

Monseigneur Grondin affirme qu'un projet concret avec des objectifs beaucoup plus précis doit être élaboré en 2019.

Monseigneur Denis GrondinMonseigneur Denis Grondin Photo : Radio-Canada

Il ajoute que, selon lui, il est rare qu'une cathédrale ait une vocation multiple. Je pense qu'on fait cas de figure. Nous devons être liés à la congrégation des évêques pour une transformation et pour une continuité, explique Monseigneur Grondin.

L'archevêque de Rimouski soutient que le processus de transformation d'une cathédrale est plus complexe que celle d'une église paroissiale en raison du niveau de représentation qu'une cathédrale a pour un diocèse.

Ça n'exclut pas [une vocation multiple], mais il doit y avoir ce dialogue qui continue.

Monseigneur Denis Grondin, archevêque de Rimouski
La cathédrade Rimouski en hiverLa cathédrale de Rimouski est fermée depuis novembre 2014. Photo : Radio-Canada / Denis Castonguay

De son côté, le député de Rimouski, Harold LeBel, souhaite que le dossier de la cathédrale débloque cette année. Il affirme qu'il y a consensus dans la population pour que la cathédrale demeure le siège de l'évêque.

L'élu croit toutefois que les citoyens sont aussi ouverts à ce que la cathédrale cumule d'autres vocations.

J'ai hâte de voir le rapport de monseigneur Pelchat. Je pense qu'à partir de là, il faudra bouger. On ne peut plus attendre d'autres rapports, d'autres sondages. Il faut se décider.

Harold LeBel, député de Rimouski

La cathédrale de Rimouski est fermée depuis plus de quatre ans.

D'après les informations de Denis Leduc

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures