•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De plus en plus de commerces s'établissent dans le vieux Trois-Rivières

Le conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnatio, Denis Roy, indique que la Ville de Trois-Rivières souhaite encourager la revitalisation des Premiers quartiers.
Le conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnation, Denis Roy, indique que la Ville de Trois-Rivières souhaite encourager la revitalisation des Premiers quartiers. Photo: Radio-Canada

Plusieurs nouveaux commerces font leur apparition dans le vieux Trois-Rivières, secteur longtemps considéré comme défavorisé du chef-lieu de la Mauricie.

Loin d'être rebutés, ils y ont plutôt vu de belles occasions d'affaires.

Déjà bien implanté au centre-ville de Trois-Rivières, le Café Frida ouvrira fin janvier une petite succursale en plein coeur d'un secteur qui n'a pas toujours eu bonne presse.

Sainte-Cécile, c'est un peu un quartier qui a une mauvaise réputation, malgré que c'est rempli d'étudiants. La plupart de nos clients habitent là ou à proximité. C'est se rapprocher, quasiment, de la source, mais il y aussi une vie de quartier qu'on ne retrouve pas partout, indique Gabrielle Cossette, propriétaire du Café Frida.

À quelques rues de là, sur le boulevard Saint-Maurice, Félix Michon ne regrette pas d'avoir ouvert son restaurant, L'Échoppe de la gare, il y a deux mois.

C'est un peu un désert alimentaire ici.[...]Il n'y a pas beaucoup d'endroits où se restaurer, où manger, où simplement flâner aussi. Donc voilà, je pense qu'on était attendus, estime M. Michon.

Si les premiers quartiers deviennent intéressants pour certains commerces, cet élan pourrait également attirer de nouveaux résidents.

Ce qu'on veut, en tant que nouveaux propriétaires, c'est redorer l'image d'une façade, donner de nouveaux services, donc c'est sûr que ça a un impact majeur sur la revitalisation et la dynamisation d'un secteur, estime la coordonnatrice de Démarche des premiers quartiers de Trois-Rivières, Caroline Guay.

Pour stimuler l'occupation des locaux vides de ce quartier, tout près du centre-ville, Innovation et développement économique Trois-Rivières prépare d'ailleurs un nouvel outil.

Avec Open Trois-Rivières, le district d'innovation, [...] non seulement on veut attirer des entreprises de professionnels, mais on veut aussi créer un milieu de vie qui va s'étendre, soutient le conseiller municipal du district de Marie-de-l'Incarnation, Denis Roy.

Les commerçants eux, souhaitent voir se concrétiser cet effet d'entraînement.

Un peu comme dans la chanson des Colocs, [La rue principale], quand le centre d'achat s'est construit, les rues principales se sont vidées de leurs commerces. Je pense qu'il faut se les réapproprier maintenant », conclut le propriétaire de L'Échoppe de la gare.

D'après un reportage de Jérôme Roy

Mauricie et Centre du Québec

Commerce