•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'environnement et l'aréna au cœur de la rencontre du Nouvel An à Sept-Îles

Le maire de Sept-Îles s'adresse aux personnes assises devant lui.
Le conseil municipal de Sept-Îles avait invité la population à les rencontrer dimanche à l'occasion de la nouvelle année. Photo: Radio-Canada

Les élus de Sept-Îles ont échangé des vœux du Nouvel An avec une trentaine de citoyens dimanche après-midi, une tradition maintenant bien ancrée dans cette municipalité de la Côte-Nord.

Le gouvernement municipal, c'est un gouvernement de proximité. Ça veut dire donner l'occasion à nos citoyens de venir à notre rencontre, explique le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Les élus commencent la rencontre en offrant un verre de l'amitié aux contribuables présents. Ces derniers peuvent ensuite partager leurs préoccupations et leurs souhaits pour l'année qui débute.

Je pense qu'on a beaucoup démocratisé toutes les questions des séances publiques.

Réjean Porlier, maire de Sept-Îles
Il porte une chemise et un veston à l'occasion de la rencontre du Nouvel An.Le maire de Sept-îles, Réjean Porlier Photo : Radio-Canada

Ça nous permet de garder un lien avec ces gens-là. Comme ça, quand on les rencontre de façon plus officielle, c'est toujours plus facile puis c'est toujours plus intéressant aussi, affirme l'intervenante communautaire, Kathleen Richards.

Le maire a une ouverture qui fait qu'on l'écoute et on sent qu'on peut pousser sur des dossiers qui sont d'intérêt municipal, constate pour sa part Louise Gagnon, du Regroupement pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles.

Le type de dossiers mis de l'avant par les citoyens varie grandement, allant du secteur communautaire à l'environnement.

Ce sont les finances publiques, l'air est un bien public, l'eau est un bien public, ce sont toujours des préoccupations d'ordre public, souligne Mme Gagnon.

Elle a notamment fait valoir l'importance des dossiers de l'eau potable et de gestion des matières résiduelles. Ce sont des dossiers qui coûtent très cher à la municipalité... Les eaux usées, le LET, l'éco-centre, c'est une grande partie des finances publiques qui passent là, admet-elle.

Je pense qu'on peut faire mieux, ce n'est pas que c'est mal fait, mais on peut faire mieux. C'est sûr qu'on va continuer à s'informer, à questionner et à participer.

Louise Gagnon, membre du Regroupement pour la sauvegarde de la grande baie de Sept-Îles

Un projet d'aréna déposé en mars

Or, pour le maire, la construction d'un nouvel aréna constitue la priorité pour attirer de nouveaux arrivants à Sept-Îles.

La dernière fois, on était un petit peu à la dernière minute. Là on est bien préparés, on sait de quoi on a besoin. Le projet va être déposé en mars, on va aller chercher des partenaires. On sait que ça fait la différence, assure M. Porlier.

Un homme se tient debout dans les gradins et observe la patinoire.L'aréna de Sept-îles a grand besoin d'être remplacé. Photo : Radio-Canada

Le nouvel aréna devrait être financé au tiers par la municipalité, avec la participation des deux paliers de gouvernement, selon le maire.

Rappelons qu'une première demande de subvention pour le projet de nouvel aréna avait obtenu une réponse négative en août dernier.

Avec les informations de Louis Garneau

Côte-Nord

Affaires municipales