•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : Christine Moore toujours en réflexion

Christine Moore sourit en enfilant ses patins à glace.

Christine Moore a participé à l'activité Disco Patin de Saint-Bruno-de-Guigues le 13 janvier 2019.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Marie-Hélène Paquin

La députée néo-démocrate d'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, est toujours en réflexion quant à son avenir politique.

Lors de l'événement Disco Patin, organisé par la municipalité de Saint-Bruno-de-Guigues dimanche, elle a affirmé ne pas savoir si elle allait se présenter à l'élection d'octobre prochain.

Enceinte d'un troisième enfant, Christine Moore songe à consacrer plus de temps à sa famille.

C'est sûr que pour moi, il y a des décisions à prendre, je vais attendre que mon bébé soit né avant de prendre ma décision finale si je me représente ou pas. Je veux être sûre d'avoir un bébé en santé, qui me permet de continuer ce travail-là, parce que c'est quand même beaucoup de conciliation. C'est sûr qu'avec un enfant malade, ça serait quelque chose d'assez difficile. C'est pour ça que je prends ce temps-là jusqu'à l'accouchement pour continuer ma réflexion, explique-t-elle.

Si toutefois elle choisissait de se présenter à nouveau, elle se dit outillée pour affronter ce qui serait sa cinquième campagne électorale.

Une élection déterminante pour le chef du NPD

Par ailleurs, la députée du NPD se réjouit de l'annonce d'une élection partielle dans Burnaby-Sud, en Colombie-Britannique, où son chef Jagmeet Singh tentera de se faire élire. Elle croit en ses chances de l'emporter.

Jagmeet sait que c'est une grosse étape dans sa carrière politique, mais je pense qu'il a fait le travail en aval, je pense qu'il a fait ce qu'il avait à faire pour être élu. Après ça, ça ne donne rien de se monter plein de scénarios catastrophe, on va voir, mais je sais d'un autre côté que Kennedy Stewart, qui est le député sortant de cette circonscription, a laissé une association de circonscription bien vivante, bien dynamique et en bonne santé, estime-t-elle.

L'élection partielle aura lieu le 25 février, en même temps que celles d'Outremont et de York-Simcoe, en Ontario.

Abitibi–Témiscamingue

Politique fédérale