•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Salon de l’auto de Détroit : les véhicules de l'année annoncés

Photo d'une voiture bleue dans un salon de l'auto
La Genesis G70 a été couronnée voiture de l'année au Salon de l'auto de Détroit. Photo: Radio-Canada / Rose St-Pierre
Radio-Canada

Le constructeur coréen Hyundai a raflé les honneurs, lundi, à l'ouverture du Salon international de l'auto de Détroit, remportant les prix de voiture et de VUS de l'année avec ses modèles Genesis G70 et Kona. Le salon de Détroit, qui a déjà été le plus important de l'industrie, semble toutefois sur son déclin, selon certains experts.

Il n’a pas grandi avec le temps. Ça, c’est le problème de Détroit , lance David Booth, chroniqueur automobile pour le National Post.

Avec la popularité grandissante de nouveaux salons nord-américains, comme ceux de Los Angeles et de New York, il semble que le rendez-vous automobile qui se trouve sur le territoire des trois grands constructeurs – GM, Chrysler et Ford – perd de son lustre.

Les véhicules de l'année :

Selon le coauteur de L’annuel de l’automobile Benoit Charette, en l’absence de plusieurs grands constructeurs, ça va être un salon à teneur réduite [...] on y va vraiment à petit budget pour les constructeurs cette année.

Mais pour d’autres observateurs du monde de l’industrie automobile, comme Yan Cimon, directeur au Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d'entreprise, la logistique et le transport, cette grand-messe de l’automobile demeure importante. Même si elle a perdu beaucoup de son lustre au cours des dernières années, [...] surtout depuis la grande récession aux États-Unis, ça reste un salon très important, explique-t-il.

Il y aura toujours de la place pour un grand salon fort en Amérique du Nord.

Yan Cimon, directeur au Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d'entreprise, la logistique et le transport de l’Université Laval

Depuis quelques années, le salon de Détroit suit de très près le salon des hautes technologies de Las Vegas, le Consumer Electronics Show (CES), qui présente un volet automobile. Or, selon Benoit Charette, trois jours d’écart entre les deux événements, c'est assez pour retirer les projecteurs de Détroit.

Benoit CharetteBenoit Charette, journaliste spécialisé en automobile Photo : Radio-Canada

Il s’agit par ailleurs de la dernière édition à avoir lieu au mois de janvier, puisque les organisateurs ont décidé de présenter le prochain événement en juin 2020. L’édition de Détroit sera perdue dans tous les autres événements automobiles [...] j’ai peur que cette édition de 2019 soit la seule qui soit importante, croit M. Booth.

Selon le chroniqueur automobile, il ne fait pas de doute que le salon de Détroit est le salon d’une autre époque.

Chaque année, c’est moins important, chaque année, il y a moins de nouveautés.

David Booth, chroniqueur automobile pour le National Post et Driving.ca

Pour sa part, M. Cimon reconnaît que les salons des pays émergents ont entraîné une baisse d’intérêt pour celui de Détroit. Cela reflète le changement de la balance géopolitique de la production automobile , explique-t-il, mais on risque d’avoir encore de belles annonces de nouveaux modèles cette année.

Quelques modèles attendus

Malgré l’absence de BMW, Mercedes et Audi, plusieurs nouveaux modèles sortiront des coulisses des grands constructeurs automobiles pour la première fois lors du Salon international de l'auto de Détroit.

L’absence de voitures importées laisse la place aux populaires VUS, un segment qui assure d'ailleurs des profits importants aux constructeurs.

Les traditionnelles grandes performantes, signatures du salon de Détroit, risquent elles aussi de voler la vedette.

Toyota Supra

Un homme devant un écran présentant une voitureGill Pratt, PDG de l'institut de recherche de Toyota, présente la nouvelle Toyota Supra à la conférence de presse du Consumer Electronics Show le 7 janvier 2019 à Las Vegas. Photo : The Associated Press / Ross D. Franklin

La nouvelle sportive de Toyota, qui devait être révélée en grande pompe pour la première fois lors de cette édition du salon de Détroit, a toutefois été dévoilée par accident par Toyota Mexico sur Twitter la semaine dernière.

Les quelques images, qui ont depuis été supprimées par le titulaire du compte, ont permis de jeter un oeil sur le coupé, résultat d’une association entre BMW et le géant nippon. Il y a un peu du coupé Z4. C’est une voiture autant italienne que japonaise, explique M. Booth.

Le projet de développement conjoint a fait couler beaucoup d’encre depuis son annonce, il y a sept ans. De nombreux amateurs attendent avec impatience le retour de la Supra, retirée du marché depuis près de 20 ans.

Ford Mustang Shelby GT500

Une voiture de sport quitte une ligne d'assemblage d'une usineUne Ford Shelby GT350R quitte l'usine de Flat Rock au Michigan. Le nouveau modèle Ford Mustang Shelby GT500 sera présenté au Salon de l'auto de Détroit. Photo : The Associated Press / Carlos Osorio

Détroit accueillera la Mustang la plus puissante jamais construite. La GT500, une haute performante, dépasse les 700 chevaux-vapeur.

La Shelby, reine des pistes de course, risque encore une fois d’attirer l’attention des amateurs d'automobiles, qui pourront admirer les dernières prouesses techniques de Ford.

Ford Explorer 2020 (hybride et ST)

Deux hommes à côté d'une voiture utilitaire sportLe 9 janvier 2019, Ford présente son nouveau Explorer 2020. Les VUS seront à l'honneur au salon de l'auto de Détroit cette année. Photo : The Associated Press / Carlos Osorio

Fidèle à sa tradition, la grand-messe de l’automobile de Détroit fera honneur aux véhicules utilitaires sport encore cette année. Depuis 2017, la catégorie VUS s'est ajoutée à l'événement, alors que ces petits camions gagnent en popularité.

Pour cette édition, le Ford Explorer 2020 ne manquera pas d’attirer les regards. Le géant automobile, qui sera en terrain connu, dévoilera une version performante et écologique de l’utilitaire sport.

Cadillac XT6

Un véhicule utilitaire sport devant une maisonLa Cadillac XT6 sera dévoilée au Salon de l'auto de Détroit. Photo : The Associated Press / Robert Kerian

Le nouveau pari de Cadillac sera présenté pour la première fois. La division de luxe de General Motors comptait auparavant sur la CT6, dont la production cessera cet été avec la fermeture de l'usine d'assemblage de Detroit-Hamtramck.

Le multisegment fera concurrence aux VUS et deviendra le plus gros habitacle de Cadillac.

À qui s’adresse le salon de Détroit?

Une foule, des dizaines de voitures rouges au Salon international de l'auto de Détroit. L'ouverture du Salon international de l'auto de Détroit en janvier 2000. Photo : Anthony Ratkov

Bien entendu, les acheteurs et les constructeurs visitent le grand salon de Détroit. Mais une foule de curieux, avides de nouvelles technologies ou amateurs de véhicules de l’avenir, s'y rendent aussi chaque année.

Pour Robert Raymond, membre de l’Association des voitures électriques de Windsor-Essex, il manque encore de véhicules électriques pour rendre le salon intéressant. Ça prend un changement de culture [...] on aime vraiment nos gros camions [...] est-ce que c’est notre dépendance au gaz, est-ce qu’on n’est pas prêt à accepter la nouvelle technologie?, se questionne-t-il.

M. Raymond croit qu’il ne trouvera pas son compte au salon de Détroit, même dans l'avenir : Le salon est toujours décevant pour les amateurs de véhicules électriques. Souvent, ce sont des prototypes, ils ne se rendent pas sur le marché.

La jeune génération, elle, risque aussi de bouder ce genre d’événement, ou encore de forcer les constructeurs automobiles à revoir leurs modèles de financement, selon M. Cimon. Les nouvelles plateformes d’économie du partage leur permettent d'emprunter des véhicules à des coûts très avantageux, dit-il.

Et ces consommateurs, on ne les rejoint pas par des salons traditionnels, on les rejoint par d’autres canaux [...] et [les constructeurs] doivent réfléchir à la manière dont les modes de propriété vont changer, ajoute-t-il.

Mais ces absents risquent peu de faire de l’ombre aux 800 000 visiteurs qui pourront jeter un coup d’oeil à près de 700 véhicules.

Windsor

Industrie automobile