•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernière édition hivernale du Salon international de l'auto de Détroit

Le reportage de Philippe Leblanc

Il était depuis 30 ans le grand rendez-vous des amateurs de grosses cylindrées et de nouvelles voitures. Mais à l'image de l'industrie, le Salon International de l'Automobile de Détroit, qui s'ouvre aujourd'hui, n'est plus ce qu'il était.

Un texte de Philippe Leblanc

À peine une trentaine de nouveaux modèles seront dévoilés lors de cette édition, une chute dramatique comparativement aux 69 de l'an dernier. Tous les constructeurs européens, sauf Volkswagen, ont choisi de ne pas se présenter dans la ville de l'automobile. Pas d'Audi, de Mercedes, de Porsche, de Jaguar et d’autres marques de luxe, donc.

Membres de l'industrie et analystes le répètent depuis déjà quelques années, les voitures sont rendues de petits bijoux de technologie, l'équivalent de téléphones intelligents sur roues, ce qui a incité les constructeurs automobiles à se tourner vers les salons technologiques pour présenter leurs nouveautés.

Des gens circulent parmi les voitures exposées au Salon international de l'auto de DétroitLe Salon international de l'auto de Détroit Photo : Radio-Canada / NAIAS2019

« On le sent cette année parce qu'il y a beaucoup moins de présentations », explique le journaliste spécialisé en automobile et technologies pour La Presse et Les Affaires, Alain McKenna.

« Il y a des fabricants qui ne sont pas à Détroit, mais qui étaient la semaine dernière au CES [Consumer Electronic Show] à Las Vegas, qui est un gros show d'électronique axé entre autres sur l'intelligence artificielle », explique-t-il.

On sent que les fabricants veulent moins exposer là où ils se trouvent et être plus présents là où les consommateurs se trouvent.

Alain McKenna, journaliste

Des rumeurs circulent par ailleurs à l’effet que Ford et Volkswagen annonceraient mardi matin à Détroit une collaboration sur les véhicules autonomes et les véhicules utilitaires. Les deux constructeurs avaient signé en juin une entente dans laquelle ils s'engageaient à étudier une alliance stratégique et le développement de produits communs.

Les nouveautés de l’année

Alors, à quoi pouvons-nous nous attendre pour cette dernière édition hivernale à Détroit avant le déplacement du Salon en juin en 2020? Cadillac a lancé le bal dimanche soir, en dévoilant un nouveau VUS à trois rangées de sièges, le XT6. Toyota dévoilera la voiture sport Supra.

Des équipes s'affairent à préparer l'endroit où seront exposé les véhicules lors du Salon international de l'auto de DétroitLes concessionnaires se préparent à exposer leurs nouveaux véhicules au Salon international de l'auto de Détroit Photo : Radio-Canada / NAIAS2019

Ford promet de son côté la voiture la plus puissante de son histoire – la Shelby GT 500 d'une puissance d'environ 700 chevaux vapeur – qui sera présentée en primeur.

Car si le Salon international de l'auto de Détroit fait depuis quelques années une grande place aux technologies vertes et aux véhicules branchés, il demeure avant tout une exposition traditionnelle pour les amateurs de grosses cylindrées. Ce qui explique pourquoi les vedettes de cette édition seront encore les gros VUS et les voitures sport.

Industrie automobile

Économie