•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Briser l'isolement des femmes victimes d'agression sexuelle à Rouyn-Noranda

Une femme se défend d'un agresseur.
Le Point d'appui offrira un groupe de soutien aux femmes victimes d'agression sexuelle. Photo: iStock
Radio-Canada

Le centre d'aide et de prévention des agressions à caractère sexuel de Rouyn-Noranda, le Point d'appui, offrira cet hiver un groupe de soutien pour les femmes ayant vécu des agressions.

Cinq ateliers permettront aux femmes de parler de leur vécu et de briser l'isolement.

Des thèmes tels que les émotions, le stress ou encore les relations avec les autres seront abordés lors de ces rencontres organisées pour sept ou huit femmes à la fois.

Les ateliers, déjà offerts par le passé au Point d'appui, attirent plusieurs femmes, explique l'intervenante Judy Noury.

Il n'y a pas plus d'agressions [qu'avant], mais je pense que les femmes commencent de plus en plus à en parler.

Judy Noury, intervenante au Point d’appui

Depuis les quatre dernières années et avec les hashtags qu'on a vu passer, on voit que les femmes ont envie de briser l'isolement et les tabous. C'est vraiment intéressant de voir que les femmes se mobilisent autour de la violence sexuelle qui a été et qui est encore un sujet très tabou, dit-elle.

La date limite pour les inscriptions est le 18 janvier. Les activités du groupe de soutien débuteront dans la semaine du 4 février.

Abitibi–Témiscamingue

Agression