•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De sacs de lait à matelas, un projet zéro déchet qui fait mouche à Québec

Une bénévole en train de tisser un matelas avec des retailles de sacs de lait
Des bénévoles comme Hélène Langlois se sont joints à Sandra Lauzière pour confectionner les matelas. Photo: Radio-Canada
David Rémillard

Sandra Lauzière n'est plus seule dans son projet « un peu fou ». Un mois après avoir lancé l'idée de recycler des sacs de lait pour en faire des matelas, des dizaines de bénévoles se sont joints à elle et des milliers de sacs ont été recyclés.

Une dizaine de personnes étaient entassées dans une garderie de Québec samedi, occupées à tisser des matelas pour les personnes dans le besoin.

Les matelas sont fabriqués grâce au reyclage de 170 sacs de lait.

Mme Lauzière ne prévoyait au départ qu'en confectionner « deux d'ici le mois de juin », avec l'aide de sa famille immédiate.

Il y a environ un mois, la citoyenne de Québec a lancé un simple appel sur les réseaux sociaux afin d'amasser des sacs de lait. Aussitôt, la toile s'est enflammée.

Des internautes des quatre coins du Québec ont voulu mettre l'épaule à la roue et ont contacté Sanda Lauzière.

Des commerces ont quant à eux offert leurs sacs de lait, comme des cafés et des services de garde. Et ça continue.

Des bénévoles testent un matelas complété grâce au recyclage des sacs de laitDes bénévoles testent un matelas complété grâce au recyclage des sacs de lait. Photo : Radio-Canada

En date du 11 janvier, déjà 13 matelas ont été complétés. Ils seront remis à des personnes dans le besoin, notamment pour leur éviter de dormir directement au sol, dans la rue ou ailleurs.

La Maison Dauphine, un organisme de Québec qui vient en aide aux jeunes de la rue, a notamment manifesté son intérêt pour les matelas. « Je les rencontre demain [dimanche] », confie Mme Lauzière.

Un projet... emballant!

Malgré l'ampleur que prend son initiative, l'instigratrice n'est pas en mode panique, au contraire.

« Je suis vraiment motivée et emballée », lance-t-elle avec fierté. « Ça prenait juste quelqu'un pour partir le mouvement. »

Son mot d'ordre est de respecter le rythme de ses acolytes, parents ou bénévoles.

Une prochaine étape sera de créer un tutoriel afin d'aider ceux qui souhaitent faire des matelas à la maison ou qui veulent lancer l'initiative à l'extérieur de Québec.

« On me demande souvent les plans pour savoir comment faire les matelas. »

Manon Noël de Tilly est une bénévole qui s'est présentée samedi pour aider son amie Sandra.

« Ce que je trouve vraiment inspirant là-dedans, c'est l'effet de solidarité que ça entraîne, raconte-t-elle. C'est extraordinaire. Dieu sait qu'on a besoin de ça aujourd'hui. Souvent, ce qu'on entend c'est négatif, que les gens sont individualistes. Ici on a la preuve que ce n'est pas le cas! »

Les détails de l'initiative sont partagées sur la page Facebook du projet (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de Camille Simard

Québec

Environnement