•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une psychologue ouvre un centre d’apprentissage à la mémoire de son frère décédé

Photo de Joshua, tout sourire devant un sapin de Noël.
À l'entrée du centre, Stacey Adelaman a installé une photo de son frère Joshua. Photo: Radio-Canada
Charles Lalande

La psychologue Stacey Adelman a lancé en octobre le Centre d'apprentissage Joshua Tree, à la mémoire de son frère, Joshua, atteint de paralysie cérébrale, qui est décédé en 2000, à 18 ans.

Le centre, situé sur la rue Albert, à Regina, accueille des personnes de tous âges aux prises avec diverses difficultés et ayant des besoins particuliers en matière de santé mentale.

Les enfants, les adolescents, les adultes et les familles qui fréquentent le centre peuvent également bénéficier de soutien pour, entre autres, gérer leur colère, leurs conflits familiaux, leur stress et leur trouble de déficit d'attention.

Stacey Adelman en entrevue dans le centre qu'elle vient d'ouvrir.Stacey Adelman, psychologue, fondatrice et présidente du Centre d'apprentissage Joshua Tree. Photo : Radio-Canada

Inspirée par Joshua, Stacey Adelman a choisi d’orienter ses études universitaires et sa carrière professionnelle vers l’éducation et la psychologie.

Son approche est basée sur sa propre philosophie de vie, soit de progresser un pas à la fois.

Je pense que tout le monde a la capacité d’apprendre.

Stacey Adelman, fondatrice du Centre d'apprentissage Joshua Tree

« Souvent, quand nous avons de la difficulté à apprendre, nous nous concentrons sur ce qui va mal plutôt que de penser à tout ce qui va bien. »

L’apprentissage se fait en groupe de six à huit personnes par l’entremise de diverses activités, dont le yoga. « Il a été prouvé que le yoga augmente l'attention et diminue l'anxiété ainsi que la dépression chez les gens », précise Stacey Adelman.

L’appui de la famille

La psychologue, fondatrice et présidente du Centre d’apprentissage Joshua Tree, Stacey Adelman, voit, dans l’ouverture récente de ce centre, la réalisation d’un rêve qu’elle chérissait depuis longtemps.

La Saskatchewanaise a d’ailleurs tenu à remercier les membres de sa famille qui ont aussi contribué, de près ou de loin, à la création et à l’aboutissement de ce projet.

« Mon autre frère, ma sœur, mes parents, mon conjoint et nos trois enfants m’ont soutenu dans mes démarches au fil des ans. Ils m’ont beaucoup encouragé à créer le centre. J’en parlais depuis très longtemps », explique-t-elle.

Des femmes et une fille font de la peinture autour d'une table. L'art est l'une des nombreuses activités offertes au Centre d'apprentissage Joshua Tree. Photo : Radio-Canada

Saskatchewan

Santé physique et mentale