•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Acadiens de Chéticamp se prononcent en faveur de leur propre circonscription

Chéticamp se mobilise pour une circonscription acadienne
Radio-Canada

La communauté acadienne de Chéticamp, en Nouvelle-Écosse, doit avoir sa propre circonscription provinciale. C'est le message que des citoyens ont voulu faire entendre à l'occasion d'une assemblée publique, samedi après-midi.

À la fin de novembre, dans un rapport préliminaire, la Commission de délimitation des circonscriptions électorales esquissait quatre ébauches de nouvelle carte électorale pour la Nouvelle-Écosse. Trois de ces propositions préconisaient le rétablissement des anciennes circonscriptions acadiennes protégées d’Argyle, de Clare et de Richmond, abolies en 2012.

Pour Chéticamp, la Commission avait deux suggestions : garder la communauté dans l’actuelle circonscription d’Inverness, mais y faire élire deux députés, dont un Acadien ; ou encore créer la nouvelle circonscription de Chéticamp, qui serait la plus petite de la province.

Samedi, le message était clair : la création de l’éventuelle circonscription de Chéticamp est la proposition qui a été appuyée par tous ceux qui ont présenté un mémoire devant la Commission.

Une membre de la Commission a demandé si quelqu’un dans la salle s’opposait à la création d’une circonscription électorale de Chéticamp ; personne ne s’est manifesté.

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales visite Chéticamp le 12 janvier 2019.Léonard LeFort (à gauche) de Chéticamp est les autres membres de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales. Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

L'avocat de Chéticamp, Réjean Aucoin, a fait circuler une lettre appuyant cette idée. Il se réjouit de la réponse positive. Il n'y a pas vraiment de désavantages, ajoute-t-il, parce que ça va nous donner une petite circonscription avec la chance, j'espère, d'élire quelqu'un de bilingue à l'Assemblée législative aux prochaines élections.

Me Aucoin évoquait la semaine dernière la réparation d'un tort historique pour les Acadiens de Chéticamp, une région francophone éloignée des autres en Nouvelle-Écosse.

Plus tôt samedi au restaurant Robin's Donuts, un client rencontré par Radio-Canada remarquait que certains de ses concitoyens étaient détachés de ce dossier. Vieux héritage acadien, lance André Camus. Dis rien, bouge pas... mais la jeunesse, à c't'heure, ça change!

Néanmoins, la salle communautaire où s'est tenue l'assemblée de samedi était remplie. On dénombrait environ 75 personnes et une dizaine d’organismes ont présenté des mémoires.

Entrée de Chéticamp sous la neige le 12 janvier 2019.La neige à Chéticamp, communauté acadienne de la Nouvelle-Écosse. Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales, qui visitait Chéticamp pour la seconde fois, doit faire une seule recommandation, attendue en avril. La décision sera prise par le gouvernement.

Il y a 2585 électeurs présentement inscrits à Chéticamp. En Nouvelle-Écosse, les circonscriptions provinciales comptent en moyenne 13 277 électeurs.

Les autres circonscriptions acadiennes proposées seraient aussi de dimension inférieure à la moyenne : 7442 électeurs pour Richmond, 6669 pour Clare et 6285 pour Argyle.

D'après un reportage de Stéphanie Blanchet

Nouvelle-Écosse

Francophonie