•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une microbrasserie participe au Défi 28 jours sans alcool

Les copropriétaires de la microbrasserie Les Fous Brassant sont assis au bar avec quelques clients.
Les copropriétaires de la microbrasserie Les Fous Brassant de Rivière-du-Loup en compagnie de quelques clients. Photo: Radio-Canada / Simon Turcotte
Marie-Christine Rioux

La microbrasserie Aux Fous Brassant de Rivière-du-Loup a décidé d'encourager les participants du Défi 28 jours sans alcool cette année. L'entreprise offrira, entre autres, une plus grande gamme de produits sans alcool pendant le mois de février.

La responsable de l'administration de la microbrasserie, Annick Bachand, avait envie de se lancer le défi de passer 28 jours sans consommer d'alcool.

Elle raconte que ce sont des clients qui font des mois sans alcool qui l'ont poussée à le faire.

Cette année, je me suis dit " ah! ça me tenterait de le faire, moi, mais je travaille dans une microbrasserie, l'accessibilité [de l'alcool] est là tout le temps ".

Annick Bachand, responsable de l'administration à la microbrasserie Aux Fous Brassant

Annick Bachand a donc demandé à ses collègues s'ils étaient intéressés à la suivre dans ce défi.

Si on est toute une gang, ça va être plus encourageant. En même temps, la cause, je trouve qu'elle est importante, soutient-elle.

La microbrasserie a donc créé une équipe pour participer au Défi 28 jours sans alcool.

Deux hommes sont installés au bar.Des clients de la microbrasserie qui participent au Défi 28 jours sans alcool. Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

L'objectif du défi est d'amasser des dons pour la Fondation Jean Lapointe tout en ne consommant pas d'alcool en février.

Les fonds serviront ensuite à offrir des ateliers de prévention des risques liés à la consommation d'alcool et de drogues.

Bonifier l'offre de produits sans alcool

Selon l'un des propriétaires de la microbrasserie Aux Fous Brassant, Éric Viens, les clients de la microbrasserie sont nombreux à demander des boissons non alcoolisées lorsqu'ils prennent part à ce type de défi.

Ce n'est pas parce que tu fais un mois sans alcool que tu te caches dans une grotte, puis que tu ne sors pas.

Éric Viens, copropriétaire de la microbrasserie Aux Fous Brassant

Il explique que la microbrasserie a décidé de remplacer quatre lignes de bières en fût par des boissons non alcoolisées en fût pendant le mois de février.

On parle de kombucha, on va avoir un cidre... On va développer deux produits ici, à la microbrasserie. On ne parle pas de bière sans alcool, mais entre autres, de café infusé à froid azoté, affirme Éric Viens.

Un liquide noir est dans un verre.Ceci n'est pas un verre de bière noire, mais bien de café en fût. Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Selon lui, ce type de produits peut plaire à ceux qui participent au défi, tout comme à ceux qui ne consomment pas d'alcool au quotidien ou qui agissent comme chauffeurs désignés.

On le voit, dans les groupes qui viennent ici, il y a toujours un chauffeur désigné. Alors, je pense qu'il est important qu'il y ait quelque chose à consommer, avec des bulles, qui puisse ressembler à une bière, mais sans alcool. [...] On veut rendre ça un peu plus festif, explique le copropriétaire.

Un temps d'arrêt pour réfléchir à sa propre consommation d'alcool

Quelques clients rencontrés à la microbrasserie ont avoué parfois se sentir jugés de choisir un produit sans alcool dans un bar.

Souvent, il y a un dépanneur, mais l'offre n'est pas large. Quand tu es dans un bar et que tu ne bois pas, tu vas te sentir un peu comme la personne qui fout le bordel, raconte Frank Malenfant, un client régulier de la microbrasserie louperivoise.

Il participe à des défis similaires au Défi 28 jours sans alcool depuis maintenant quelques années. Frank Malenfant est heureux de voir que la microbrasserie participe au mouvement cette année.

Ce qui est génial, c'est de pouvoir aller à un endroit où t'as ta place, que tu boives ou que tu ne boives pas. Qu'il n'y a pas de problème, qu'il n'y a pas de jugement là-dessus.

Frank Malenfant, participant au Défi 28 jours sans alcool

De son côté, Annick Bachand croit que les gens sont de plus en plus nombreux à se poser des questions sur leur consommation d'alcool.

Il ya des gens qui n'en prennent pas d'alcool [...] ils peuvent avoir du fun, puis fêter aussi, puis avoir du plaisir. Je pense que c'est d'amener un petit peu tout ça, puis de valoriser une consommation responsable, conclut-elle.

Bas-Saint-Laurent

Consommation