•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jumelage interculturel : une pratique féconde à l'UQAM et à Vanier

L'École des langues de l'UQAM procède au jumelage d'étudiants francophones et étrangers depuis 2002. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le jumelage interculturel d'étudiants est de plus en plus courant à l'UQAM et au Collège Vanier. Une pratique qui favorise notamment l'apprentissage du français pour les nouveaux arrivants et pour les anglophones.

L’École des langues de l’UQAM associe depuis 2002 des étudiants francophones à de nouveaux arrivants pour faciliter leur compréhension de la société d’accueil.

« [On] m'a expliqué comment faire, quoi faire et quoi ne pas faire », raconte Alexander Montoya, étudiant en mathématiques à l’UQAM et originaire de Colombie. « On est des immigrants et on ne sait pas si on va être aimés ou pas aimés. »

Du côté du Collège Vanier, c’est l’initiative de l’enseignant Philippe Gagné qui permet de jumeler des étudiants anglophones à des collègues de cégeps francophones.

« Nos jeunes arrivent et un bon tiers d'entre eux résistent à l'apprentissage du français, parce que les deux solitudes n'ont pas disparu tant que ça », explique-t-il.

Cette pratique a inspiré la mise sur pied d’un groupe de recherche commun entre l’UQAM et le Collège Vanier pour mesurer les bienfaits de ces jumelages.

Avec les informations d'Anne-Louise Despatie

Éducation

Société