•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi est pleine à craquer

Deux hommes hébergés à la Maison des sans-abri.

La Maison des sans-abri de Chicoutimi accueille une trentaine d'hommes.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Radio-Canada

En ces froides journées de janvier, la Maison d'accueil pour sans-abri de Chicoutimi est à pleine capacité. L'organisme est présentement forcé de refuser des hommes qui aimeraient bénéficier de ses services. Heureusement, la générosité de la population vient réchauffer le cœur des plus démunis.

Sauf à de rares exceptions, les lits de la Maison d'accueil pour sans-abri sont toujours occupés. L'organisme affiche complet depuis deux mois, précise l'intervenant Pierre Schuld.

On a une trentaine de lits. Je sais qu'on a des divans, on a deux chambres de débordement où il rentre cinq lits. On a une autre chambre de débordement en bas où il rentre quatre lits.

La cuisine de la maison des sans-abris

La Maison des sans-abris de Chicoutimi affiche complète et doit même refuser des hommes.

Photo : Radio-Canada

Parfois, les intervenants n'ont tout simplement pas de place pour accueillir de nouvelles personnes.

On est en débordement, on est plein. Heureusement on réussit à relocaliser des gens dans des maisons de chambres ou des logements.

Pierre Schuld, intervenant à la Maison d'accueil pour sans-abri

Ceux qui séjournent dans l'établissement du centre-ville de Chicoutimi sont heureux d'avoir accès à une place au chaud.

On est très très contents de ne pas être dehors.

Marc Tremblay

Il y a deux semaines, il y a quelqu'un qui a dormi dans l'autogare en haut, raconte un autre résident, Marc Villeneuve.

L'affiche de l'organisme

La Maison des sans abris de Chicoutimi déborde.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Ces hommes se retrouvent tous sur l'heure du midi à la Soupe populaire.

Un autre endroit où les personnes en situation d'itinérance peuvent se réchauffer est au Café Cambio sur la rue Racine, tout près de la Maison pour sans-abri.

Depuis quelques années, les clients ont la possibilité de faire leur part en offrant un café ou une soupe aux plus démunis.

Des gens se déplacent ici juste pour venir payer des cafés, des soupes, sans même rien commander, puis c'est très apprécié.

Jonathan Gauthier, cuisinier au Café Cambio

Un tableau dans le restaurant indique en tout temps ce qui a été consommé depuis le mois d'avril et, surtout, ce qu'il reste à offrir.

D'après le reportage de Claude Bouchard

Saguenay–Lac-St-Jean

Pauvreté