•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déficience intellectuelle : le rêve d'autonomie de Carl prend forme

Carl Morneau

Carl Morneau

Photo : Radio-Canada / Nicole Germain

Radio-Canada

Après une formation qui s'est étirée sur trois ans, Carl Morneau s'apprête à voler de ses propres ailes. Pour le jeune adulte qui vit avec une déficience intellectuelle, cet exploit le rapproche de son objectif ultime : vivre seul dans un appartement.

Fraîchement diplômé, Carl savoure cette étape marquante dans son cheminement.

« En recevant mon diplôme, j’étais ému, j’étais fier, explique celui qu’on décrit comme le porte-parole de sa cohorte. Quand j’y repense, je me dis que j’ai fait des progrès. C’est trois ans de travail avec la fameuse équipe. »

La première cohorte du projet résidentiel Appart'enance, qui vise offrir un logement à des adultes vivant avec une déficience intellectuelle, vient de compléter sa formation.

« En suivant des cours de même, tu te ramasses avec plus d'options. T'as plus de choix, plus de liberté », souligne Carl Morneau.

Le programme permet aux jeunes adultes qui ont une déficience intellectuelle de devenir plus autonomes. Ils auront ensuite accès au projet d'habitation qui verra le jour d’ici 2021.

Confiance en soi

Après cette formation, ces adultes sont en mesure de faire de meilleurs choix d'aliments santé et économiques.

« Au début, ils avaient de la misère à éplucher une carotte. À la fin, à trois, ils faisaient leur liste d'épicerie, leur repas, de A à Z », ajoute l’enseignante en intégration sociale Sophie Dumas.

Ce qui est ressorti c'est vraiment la confiance en eux du début à la fin.

Sophie Dumas, enseignante en intégration sociale à la Maison des adultes

Les finissants qui le souhaitent pourront par ailleurs parfaire leur formation jusqu'à l'ouverture du projet résidentiel.

Le programme de trois ans permets aux jeunes adultes qui ont une déficience intellectuelle de devenir plus autonomes.

Le programme de trois ans permets aux jeunes adultes qui ont une déficience intellectuelle de devenir plus autonomes.

Photo : Radio-Canada

« On est en train d'établir un calendrier de formation à un rythme peut-être moins soutenu, une fois par mois », indique la présidente du conseil d'administration du projet Appart'enance, Marie Boulanger-Lemieux.

Le projet est toujours à la recherche d'un terrain pour y ériger l'immeuble qui devrait, dans une première phase, accueillir une trentaine de logements. Mme Boulanger-Lemieux envisage déjà une deuxième phase.

« Je ne vous cacherai pas qu'on vise un volet deux, parce que oui, il va avoir plus de besoins que 30 personnes », souligne-t-elle.

Carl Morneau a bien hâte d'entrer dans son nouveau logement. « D'avoir la tranquillité, d'être fier de montrer à mes parents que je suis en appartement. C’est de l'émotion pour moi, c'est de la fierté. »

D’après un reportage de Nicole Germain

Québec

Société