•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de froid : les employés de CAA-Québec ne chômeront pas

Les répartiteurs sont en poste pour répondre aux demandes de dépannage des automobilistes.
Les répartiteurs sont en poste pour répondre aux demandes de dépannage des automobilistes. Photo: Radio-Canada / Stéphanie Tremblay
Charles D'Amboise

En cette période de temps froid, CAA Québec s'attend à avoir un important flot d'appels et ce, jusqu'à lundi.

L’organisme d’assistance routière prévoit faire jusqu’à 6000 interventions quotidiennes, affirme le porte-parole Pierre-Olivier Fortin.

« À partir de moins 24, on commence vraiment à voir plus d’appels qu’à l’habitude », souligne-t-il.

On préfère être prêt pour répondre à la demande. Les gens nous font confiance, ils en ont besoin.

Pierre-Olivier Fortin, porte-parole de CAA-Québec

Pour pallier la demande, près de 400 dépanneuses pourraient être appelés en renfort.

« Au centre d'appel, l'effectif pourrait plus que tripler pour atteindre 200 téléphonistes », poursuit M. Fortin.

Précautions à suivre

Afin de réduire les pannes de moteur, plusieurs comportements sont recommandés.

« L’idéal, c’est de brancher notre voiture trois heures avant le démarrage. C’est le meilleur compromis côté argent et côté environnement », souligne le porte-parole.

Pierre-Olivier Fortin, porte-parole de CAA-QuébecPierre-Olivier Fortin, porte-parole de CAA-Québec Photo : Radio-Canada

« Lorsqu’on démarre le moteur, il faut laisser la clé tournée cinq à six secondes. Pas plus que ça. Après, on laisse le moteur tourner environ 30 secondes », poursuit-il.

« Ce qu’il faut comprendre, quand il fait très froid, c’est que la capacité de notre batterie est diminuée. En plus, comme il fait froid, le moteur a besoin de plus d’énergie pour démarrer. C’est comme si on dit à une personne qui se réveille de courir un sprint. »

C’est seulement si le moteur refuse de fonctionner après trois essais que les conducteurs sont invités à demander l’assistance routière.

Québec

Transports