•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mauvaises récoltes : les agriculteurs de la région obtiennent des compensations records

Un tracteur dans un champ de céréales.
Les agriculteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont reçu des compensations de 11 millions de dollars. Photo: Radio-Canada / AFP/Pascal Pavani

La sécheresse a lourdement affecté les récoltes des agriculteurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean en 2018. Les dommages ont été si importants que les compensations versées par la Financière agricole ont atteint le montant record de 11 millions de dollars.

L'été dernier, certains agriculteurs craignaient pour leur survie.

Selon le président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mario Théberge, cette situation est du jamais vu depuis plusieurs décennies.

Ça a commencé avec un printemps froid et sec. La végétation ne part pas rapidement, ça tarde à lever. S'en est suivi une sécheresse jusqu'au mois d'août. De mémoire on n'a jamais vu ça.

Au total, 526 avis de dommages ont été déposés par les agriculteurs. Ces demandes ont mené au versement de 11,2 millions dollars à titre de compensation. Le record précédent datait de 2013, avec plus de 7 millions de dollars.

Ce sont les fourrages qui ont été les plus affectés, suivi des pommes de terres et des céréales.

Un tableau avec les chiffres.Les réclamations des agriculteurs à la Financière agricole étaient importantes en 2018. Photo : Radio-Canada

«  Le secteur de l'ouest du Lac-Saint-Jean a été le plus affecté. Beaucoup plus que le Saguenay »,précise Yves Lefebvre, directeur régional Financière agricole.

La situation était tellement catastrophique l'été dernier que le gouvernement du Québec a versé une avance de 6 millions de dollars aux agriculteurs touchés, du jamais vu dans la région.

Ça a redonné un second souffle aux entreprises. Sinon on aurait perdu des joueurs de façon importante.

Mario Théberge, président de l'UPA du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Les épisodes de pluie de la fin de l'été ont tout de même permis de récupérer une partie des pertes, parce que les agriculteurs ont pu effectuer une troisième coupe.

Toutefois, cette coupe risque aussi d'avoir un impact sur les récoltes de 2019.

Les compensations versées par la Financière agricole ne couvrent pas tous les besoins, affirme l'UPA. Selon les membres, il faut absolument revoir le fonctionnement du régime.

D'autant plus qu'avec les changements climatiques, ils risquent d'avoir recours encore plus souvent à cette assurance.

D'après le reportage de Louis Martineau

Saguenay–Lac-St-Jean

Agro-industrie