•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux Français adoptent l’île d’Anticosti et son hiver

Le jeune homme est de dos, dans un paysage enneigé.
Anthony Soler se promène dans le bois sur l'île d'Anticosti. Photo: Radio-Canada
Alix-Anne Turcotti

Le jeune de couple de Français qui a décidé de tout quitter pour s'installer sur l'île d'Anticosti, en mai, découvre l'hiver québécois. Mathilda Palanca et Anthony Soler ne regrettent pas leur choix, ils sont véritablement tombés amoureux de leur nouvelle région d'accueil.

Quelque peu surpris par le début l’hiver et les températures négatives, le couple s’est très vite adapté.

La jeune femme est souriante au volant de sa motoneige.Mathilda Palanca profite des activités d'hiver sur l'île d'Anticosti Photo : Radio-Canada

Nous avons beaucoup de choses à faire. On va pêcher sur le lac gelé, on fait de la motoneige et on visite l’île, qui est magnifique.

Mathilda Palanca

Âgée de 21 ans, la jeune femme s’occupe de la garderie du village depuis son arrivée au printemps. Son conjoint travaille comme mécanicien pour la Municipalité de L'Île-d'Anticosti. Originaires de la région de Lyon, en France, ni l’un ni l’autre n’ont connu l’hiver au Québec avant cette année.

Le couple dit ne pas avoir été incommodé par la tempête hivernale qui a frappé Anticosti dans les derniers jours.

Une période des Fêtes plus difficile

Bien qu’ils aiment leur nouveau mode de vie, Mathilda reconnaît que la période des Fêtes a été plus dure loin de la famille.

On a senti que la famille nous manquait, mais les gens ici savent qu’on est tout seuls, alors, ils nous invitent souvent, se réjouit-elle.

Le coût du voyage jusque sur l’île n’a pas permis à leur famille de leur rendre visite pour l’instant.

Le couple est en attente de sa résidence permanente au Canada. Tous deux ont la ferme intention de rester pour de bon dans leur nouveau coin de paradis.

Côte-Nord

Art de vivre