•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrat de la desserte entre Cap-aux-Meules et Souris : les Madelinots se préparent

Cap-aux-Meules

Port de Cap-aux-Meules

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Joane Bérubé
Martin Toulgoat

La Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine forme un comité de travail sur l'avenir du traversier entre Cap-aux-Meules et Souris. Le service est présentement géré par la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA).

Le contrat avec le gouvernement fédéral a été renouvelé pour deux ans en décembre 2017.

Au printemps 2017, Transports Canada avait lancé un processus de consultations sur trois dessertes maritimes de l’Atlantique, dont celle entre l’archipel madelinot et l’Île-du-Prince-Édouard. Cette consultation avait suscité bien des inquiétudes aux Îles-de-la-Madeleine où la CTMA est considérée comme un élément central du développement.

La CTMA aurait souhaité obtenir un contrat à long terme, négocié de gré à gré, avec Transports Canada afin d’assurer la desserte maritime entre l’archipel et l’Île-du-Prince-Édouard.

La coopérative voulait aussi négocier une entente avec Ottawa pour financer la construction d’un nouveau navire afin de remplacer le Madeleine.

Le comité de travail est formé notamment de trois citoyens, de trois représentants de la Municipalité, de deux représentants de Tourisme Îles-de-la-Madeleine et de deux représentants de la Chambre de commerce.

Son mandat sera de consulter la population pour connaître les attentes vis-à-vis du service.

Les questions de prix, d'horaire, d'accès aux personnes à mobilité réduite et les priorités de réservation figurent, selon le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, parmi les principales préoccupations des usagers.

L'objectif est de présenter des recommandations au gouvernement fédéral. Pour nous, c’est important de faire valoir les besoins et les attentes de la communauté madelinienne à l’égard de cette traverse maritime qui est fondamentale pour assurer le lien avec le continent , commente Jonathan Lapierre.

Le maire croit, par ailleurs, que la tenue des élections fédérales à l’automne pourrait aider les Madelinots à faire valoir leur point de vue.

Le rapport sera remis à Ottawa en juin prochain.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports