•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allégations de fraude dans une course à l’investiture du NPD à Calgary

Un bulletin de vote est déposé dans une boîte de scrutin.

Inderpeet Singh Gill affirme avoir parlé avec le propriétaire d’une résidence dont l’adresse a été utilisée par 15 personnes différentes pour s’enregistrer comme électeurs.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'équipe de campagne d'un candidat défait dans une course à l'investiture pour le NPD demande le déclenchement d'une enquête. Elle affirme que des résidents de l'extérieur de la circonscription de Calgary-North East ont voté grâce à de fausses cartes d'identité.

Gurbachan Brar a facilement battu Roop Rai dans la course à l’investiture dans Calgary-North East le 16 décembre 2018. Un membre de l’équipe de Roop Rai affirme cependant que le parti a ignoré des allégations de fraude électorale.

Inderpeet Singh Gill, qui agissait à titre de scrutateur pour Roop Rai, dit qu’au moins deux personnes auraient voté avec de faux documents. Il croit qu’il pourrait y en avoir davantage.

M. Gill ajoute qu'il a contacté la direction du NPD à plusieurs reprises avant, pendant et après le scrutin. Ses messages ont été ignorés, selon lui.

« Quand on a écrit [aux diriigeants du parti] après l’élection et qu’on leur a donné des noms, ils ont admis que deux personnes [qui n'habitaient pas dans la circonscription] avaient voté, affirme-t-il. Ils ont dit que c’était trop peu pour influencer le résultat. »

« Deux votes, c’est deux votes de trop et on croit qu’il y en a eu davantage, lance Inderpeet Singh Gill. Comment des gens de l’extérieur du comté peuvent-ils influencer le résultat? C’est du vol électoral. »

Inderpeet Singh Gill en entrevue chez lui.

Inderpeet Singh Gill a récolté les signatures de 150 membres du NPD qui menace de quitter le parti si des mesures ne sont pas prises pour répondre à ces allégations.

Photo : CBC / Dan McGarvey

Dans une lettre envoyée au commissaire électoral de l’Alberta, Inderpeet Singh Gill affirme avoir parlé avec le propriétaire d’une résidence dont l’adresse a été utilisée par 15 personnes différentes pour s’enregistrer comme électeurs. Une autre résidence aurait été utilisée comme adresse par 12 autres électeurs.

Selon M. Gill, le propriétaire de la première résidence a déposé une plainte auprès de la police de Calgary.

Il demande la mise en place de mesures plus strictes pour assurer que les électeurs ont le droit de voter.

Règles assez sévères

Dans un courriel envoyé à CBC/Radio-Canada, le secrétaire du NPD albertain, Roari Richardson, dit que son parti a suivi des procédures très strictes d’identification des électeurs. Il ajoute que ces règles étaient conformes aux recommandations d’Élections Alberta.

« Élections Alberta stipule que les électeurs doivent fournir une pièce d’identité produite par le gouvernement et qui contient leur photo, leur nom et leur adresse, ajoute Roari Richardson. S’ils ne sont pas en mesure de le faire, ils doivent présenter deux pièces d’identité autorisées. Les deux doivent contenir le nom de l’électeur et une d’entre elles doit contenir son adresse. »

Gurbachan Brar, qui a remporté la course à l’investiture, a décliné les demandes d’entrevue.

Inderpeet Singh Gill a récolté les signatures de 150 membres du NPD qui menacent de quitter le parti si des mesures ne sont pas prises pour répondre aux allégations.

Avec les informations de Dan McGarvey, CBC News

Alberta

Politique provinciale