•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sursis pour deux unités d'une centrale au charbon de la Saskatchewan

Bâtiment de l'Unité 3 e la centrale au charbone de Boundary Dam à Estevan.
L'unité 3 de la centrale au charbon de Boundary Dam à Estevan est la seule qui expérimente le captage de carbone. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Saskatchewan est sur le point d'obtenir un accord d'équivalence avec le gouvernement fédéral pour pouvoir continuer à utiliser les unités 4 et 5 de la centrale à charbon de Boundary Dam.

Désormais, les deux unités voient leur durée de vie prolongée de quelques années. Boundary Dam 4 restera ouverte jusqu'à la fin de 2021 et Boundary Dam 5 fonctionnera jusqu’à la fin de 2024. Les deux unités arriveront en fin de vie à ce moment-là.

Le ministre de l'environnement de la Saskatchewan, Dustin Duncan, responsable de SaskPower, se félicite de cet accord. Sans cette entente, « il nous faudrait arrêter les unités 4 et 5 de la centrale de Boundary Dam d'ici la fin de 2019 », rappelle-t-il. La compagnie électrique provinciale se verrait obligée, dans ce cas, de respecter le Règlement sur l’électricité thermique au charbon.

L'homme debout devant la porte de son bureau porte un veston bleu.Le ministre de l'Environnement de la Saskatchewan Dustin Duncan Photo : Radio-Canada / Raluca Tomulescu

« Cet accord d’équivalence nous autorise à gérer la façon dont est générée la production d'électricité sur l’ensemble du parc plutôt que pour chaque centrale électrique », explique Dustin Duncan. Le ministre soutient que certaines centrales, comme l’unité 3 de Boundary Dam, sont plus performantes dans la réduction des émissions des gaz à effet de serre.

Cette entente a été pour la première fois mentionnée fin décembre dans la Gazette du Canada. Elle fait l’objet d’une période de 60 jours pour permettre au public de donner son avis. L’accord devrait être signé fin février ou début mars.

Engagements de la province

« Cet accord donnera de la flexibilité à SaskPower en termes de décisions sur comment produire l'électricité dans le futur », se réjouit le ministre Duncan.

La Saskatchewan s’est engagée à augmenter la part des énergies non émettrice de gaz à effet de serre dans sa production d’électricité. Elle espère que cette part sera entre 40 et 50 % d’ici 2030.

Objectif de la Saskatchewan dans la part de l’énergie non émettrice dans sa production :

  • 26 à 30 % d’ici 2021
  • 30 à 34 % d’ici 2024
  • 34 à 40 % d’ici 2027
  • 40 à 50 % d’ici 2030

Source : Gouvernement du Canada

« L'horloge tourne toujours pour toute notre production d'électricité au charbon, admet Dustin Duncan. En vertu de la réglementation fédérale, le gouvernement fédéral a ordonné la fermeture de toutes les centrales au charbon d'ici 2030, à moins que la technologie de rétention et de captage du carbone ne soit mise en place dans les centrales. »

SaskPower a déjà fait savoir que la plupart de ses centrales à charbon ne seront pas équipées de cette technologie. À Boundary Dam, seule l’unité 3 en a été équipée, pour le coût de 1.5 milliard de dollars. Elle sera donc autorisée à fonctionner au-delà de 2030.

La centrale de Shand pourrait produire de l'électricité jusqu’en 2042, mais sera fermée en 2030 car SaskPower n'installera pas le système. En septembre dernier, le PDG de la compagnie énergétique, Mike Marsh, laissait toutefois la porte ouverte à un équipement de l’unité 6 de l’usine de Boundary Dam et à deux unités de la centrale de Poplar River.

Avec les informations de Kevin O'Connor de CBC.

Saskatchewan

Énergie