•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sébastien Diaz met en vedette les gens qui consomment la culture

Sébastien Diaz sourit

Sébastien Diaz

Photo : Radio-Canada/Julie Mainville

Radio-Canada

Après avoir animé des émissions culturelles où il rencontrait des critiques et des artistes, Sébastien Diaz anime L'effet wow, laquelle met les projecteurs sur les personnes qui consomment de la culture.

« Il y a beaucoup de vrai monde dans cette émission. Je me suis demandé qui achète les billets, qui va voir les spectacles », explique Sébastien Diaz en entrevue avec Catherine Richer, du 15-18.

D’ailleurs, cette nouvelle émission permet à une personne du public de poser une question à un artiste. « Tout peut arriver; on n’a pas de contrôle sur ce segment », précise l’animateur.

Toujours dans l’optique de laisser la parole aux personnes qui consomment la culture, l’émission a formé un club social d’aînés. « On ne les voit pas dans les médias, mais ils ont encore beaucoup de choses à dire, de l’expérience et de la pertinence. »

L’animateur se plaît à dire qu’il donne la parole à Monsieur et Madame Tout-le-Monde.

Dans le milieu culturel, on parle beaucoup de nouveautés. On aime les gens qui osent, mais je crois qu’on est bien dans nos vieilles pantoufles. J’avais de la misère à créer cette émission, car ce n’est pas facile de réinventer une émission culturelle.

Sébastien Diaz

Sébastien Diaz soutient donc que la culture ne passe pas seulement par les spécialistes, et il entend le prouver avec son émission. « Les gens pensent que [la culture] ne les intéresse pas, alors qu’ils font pleins de choix culturels tous les jours sans s’en rendre compte. Une sortie d’amoureux quand on fait garder les enfants, c’est un choix culturel. Une exposition que l’on va voir avec les enfants pendant la semaine de relâche, c’est aussi un choix culturel. »

L’animateur se demande aussi pourquoi l’étiquette d’amateur de culture est presque péjorative, alors que l’intérêt pour la culture a des effets secondaires multiples. « C’est un moteur d’ouverture vers les autres et d’intégration des immigrants. Quand on voyage, on s’intéresse aux spectacles, aux expositions. »

Le premier épisode de L’effet wow est diffusé le vendredi 11 janvier à 22 h sur les ondes d’ICI ARTV.

Une série en écriture

Sébastien Diaz a plusieurs projets dans son sac, notamment une série qui est en développement. L’écriture de celle-ci a été confiée aux auteurs Samuel Archibald et William S. Messier, avec qui Sébastien Diaz travaille aussi sur la websérie Terreur 404.

« Si tout se passe bien, on entrera en production d’ici un an. C'est un suspense amoureux. Un couple qui est au bord de la rupture prend les grands moyens pour réparer les pots cassés. Ils se retrouvent dans un endroit idyllique où ils finiront par lutter pour leur vie », dévoile-t-il.

Culture

Arts