•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une solution pour le pont de Québec?

Le pont de Québec
Le pont de Québec Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Jean-François Nadeau

Le ministre fédéral des Infrastructures assure que la réfection du pont de Québec figure au sommet de ses priorités. De passage dans la capitale, François-Philippe Champagne soutient que le dossier avance plus vite que jamais. Il croit pouvoir en arriver à une solution.

Ce n'est pas la première fois que le parti de Justin Trudeau promet de régler le dossier du pont de Québec. Lors de la dernière campagne électorale, les libéraux fédéraux avaient promis de le faire avant juin 2016.

« C'était peut-être optimiste en 2016. C'est une de mes trois priorités. J'ai une réunion hebdomadaire sur le pont de Québec. J'y mets tout l'effort, l'énergie et même des sommes assez considérables. On est rendu plus loin qu'on n'a jamais été depuis les 15, 20 dernières années. »

Le ministre fédéral des Infrastructures et des Collectivités, François-Philippe Champagne, était de passage au micro de « Première heure ». Photo : Radio-canada/Alice Chiche

François-Philippe Champagne admet que les discussions sont plus complexes que prévu parce qu'il y a plusieurs intervenants et que le pont appartient à une entreprise privée, le CN.

« Pour réaliser et régler cette question-là une fois pour toutes, ça prend la collaboration des partenaires, affirme François-Philippe Champagne. Je sens de la bonne volonté. C'est comme si vous disiez que vous voulez peindre la maison du voisin parce que vous ne la trouvez pas à votre goût. Ça prend son consentement. »

De l'argent pour le transport structurant

Le ministre fédéral des Infrastructures souligne que le projet de transport structurant de la Ville de Québec lui a été soumis par le gouvernement Legault. Le fédéral dispose d'une enveloppe de 180 milliards de dollars à dépenser au cours des 12 prochaines années en infrastructures.

François-Philippe Champagne assure que le tramway recevra sa part.

« C'est un projet qui est méritoire. C'est un projet dont on a besoin. Ça permet de favoriser le transport collectif dans une grande ville comme Québec, mais aussi de réduire nos gaz à effet de serre », mentionne-t-il.

Durant son passage dans la région de Québec, le ministre fédéral des Infrastructures doit rencontrer les dirigeants du Cercle finance du Québec ainsi que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Québec

Politique fédérale