•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Année électorale à T.-N.-L. : Dwight Ball demande la confiance des électeurs

Dwight Ball
Le premier ministre libéral Dwight Ball s'en est pris à ses adversaires progressistes-conservateurs durant son discours annuel sur l'état de la province. Photo: CBC/Mark Quinn

À quelques mois des élections provinciales prévues pour octobre, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, a profité de son discours sur l'état de la province pour demander aux électeurs d'appuyer son gouvernement libéral.

En s’adressant aux membres du Club Rotary de Saint-Jean, jeudi, Dwight Ball a demandé aux électeurs d’ignorer le bruit et la fiction auxquels il s’attend de la part de ses adversaires politiques.

Un récent rapport du Conference Board du Canada qui prédit que la province sera première au pays en matière de croissance du PIB en 2019 en dit long sur les réalisations de son gouvernement, selon Dwight Ball.

Le premier ministre a présenté son gouvernement comme étant digne de confiance comparativement à celui des progressistes-conservateurs qui avait approuvé le projet hydroélectrique controversé de Muskrat Falls. Ce dernier fait l’objet d’une enquête publique pour ses dépassements de coûts.

Dwight Ball n’a pas annoncé de plan pour s’attaquer aux tarifs de l’électricité qui devraient doubler lorsque Muskrat Falls sera pleinement en service, en 2021, mais il a dit que la Régie des services publics et son gouvernement cherchent des options pour relever ce défi.

Il demande l’appui des électeurs pour mener toute discussion au cas où la province demanderait l’aide du gouvernement fédéral pour amoindrir le fardeau financier de Muskrat Falls qu’il attribue aux progressistes-conservateurs.

Le premier ministre a aussi vanté le travail de son gouvernement pour appuyer la création d’emplois dans les industries minières, pétrolières et aquacoles.

L’électorat est frustré, selon un politologue

Les chefs des partis politiques vont faire face à un électorat frustré et craignant de subir des conséquences si l’économie ne s’améliore pas, selon Stephen Tomblin, ancien professeur de science politique à l’Université Memorial.

Tandis que le premier ministre promet de grands changements, M. Tomblin estime que plusieurs de ses initiatives sont du pareil au même. La province maintient le statu quo en continuant de dépendre de l’exploitation de ressources naturelles, dit-il.

L’enquête publique sur Muskrat Falls alimente le désir de changement chez les électeurs, ajoute-t-il.

Les témoignages d’anciens représentants du gouvernement et de membres de l’industrie, dont certains font entendre que des risques du projet ont été minimisés, stimulent l’intérêt des électeurs pour un gouvernement plus transparent et pour du changement en matière de prise de décision, explique Stephen Tomblin.

Le premier ministre Dwight Ball a hérité de Muskrat Falls, mais il existe une perception que ce gâchis soit dû à des premiers ministres qui ont exercé trop d’influence ou de pouvoir et que c’est le public qui va payer pour de mauvaises décisions, conclut Stephen Tomblin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique provinciale