•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une hausse de taxe camouflée à Saguenay, selon un économiste

La mairesse et les conseillers municipaux sont assis à une table. Derrière, il y a un écran qui projette le budget de la ville.
Le budget a été présenté à la mi-décembre 2018. Photo: Radio-Canada / Catherine Paradis
Radio-Canada

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, s'insurge contre les propos de l'économiste Gilles Bergeron qui critique la présentation du dernier budget. Selon lui, la véritable augmentation de taxes à Saguenay n'est pas de 3,9 % tel que présenté au budget, mais plutôt de 5,2%.

Gilles Bergeron avance que la Ville aurait dû s'appuyer sur les chiffres exposés en page 15 de son document budgétaire.

Selon ces chiffres, la maison moyenne à Saguenay en 2018 était évaluée à 206 913 $ alors que la Ville a basé son calcul sur une valeur plus élevée de 2400 $.

Gilles Bergeron croit que cela a eu pour effet de minimiser la hausse réelle du compte de taxes.

Ça donne des infos qui sont plus facilement acceptables pour les citoyens et je pense qu'il y a incohérence et que des corrections doivent être apportées.

Gilles Bergeron, économiste

Réactions des élus

Par voie de communiqué, Josée Néron affirme que les propos de l’économiste ne sont pas justes.

Tout comme la mairesse, le président de la commission des finances, Michel Potvin, dit avoir appliqué les règles strictes du ministère des Affaires municipales pour calculer la hausse de la taxe.

On a appliqué la rigueur comptable à 100 %. Si M. Bergeron nous avait téléphoné, on lui aurait expliqué. C’est décevant, déplore t-il.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales