•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entreprise de Caroline Néron se place à l'abri de ses créanciers

Elle porte  une camisole, un châle et des bijoux dans les teintes de crème.

La femme d'affaires Caroline Néron explique avoir vécu une année très difficile.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Valiquette

Radio-Canada

La femme d'affaires Caroline Néron entame la restructuration de son entreprise, qui est au bord de la faillite, et annonce la fermeture de huit boutiques.

Elle s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, dernière étape avant de faire faillite s’il n’y a pas d’entente avec les personnes à qui elle doit de l'argent.

L’entreprise spécialisée dans la vente de bijoux annonce notamment la résiliation de huit baux commerciaux.

Soixante-quatre employés seraient mis à pied sur les 152 que compte la PME dans ses cinq boutiques restantes et à son siège social de Montréal.

Cette décision a été prise dans le but de « s’adapter aux nouvelles réalités touchant le secteur du commerce de détail », peut-on lire dans un communiqué de presse diffusé jeudi.

On y évoque également des coûts fixes trop élevés, notamment des baux et de la structure de financement, ainsi qu’un changement de comportement des consommateurs.

Le détaillant vise à poursuivre ses activités sur Internet et à développer son réseau de distribution au Canada et à l'international, qui serait en pleine expansion.

« L'année 2018 aura été l'année la plus difficile de ma vie. Les coups durs et les embûches ont apporté leur lot de leçons et j'en sors grandie tant sur le plan personnel que professionnel. Je suis fière de mon équipe et touchée par leur dévouement », a déclaré Caroline Néron, présidente-directrice générale dans ce communiqué.

Le chiffre d'affaires de la PME serait de 10 millions de dollars.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commerce

Économie