•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grippe fauche des vies en Saskatchewan

La mère d'une enfant couchée dans un lit prend sa température à l'aide d'un thermomètre.
Six personnes, dont trois enfants en bas âge, ont succombé à la grippe H1N1 en Saskatchewan. Photo: getty images/istockphoto / PeopleImages
Radio-Canada

Les autorités de santé publique de la Saskatchewan dénombrent six morts, dont trois enfants en bas âge. Cette année, c'est la souche H1N1, particulièrement virulente, qui sévit.

Quelque 1988 cas de grippe ont été confirmés depuis septembre 2018, dont 14 cas ayant nécessité des soins intensifs, d’après les données arrêtées au 5 janvier compilées par les autorités.

Aucune des personnes mortes n’avait reçu le vaccin contre la grippe. La souche H1N1, qui a déjà sévi dans la province en 2010, s’attaque même aux enfants en bonne santé, particulièrement ceux en dessous de 9 ans.

Les médecins recommandent aux personnes qui éprouvent les symptômes de la grippe de rester à la maison. Ils demandent aux parents de ne pas emmener les enfants malades à la garderie ni à l’école.

Le cri d’une mère affligée

Le 2 décembre, Katelyn Hansen, une résidente de Wollaston Lake, situé dans le nord-est de la Saskatchewan, a d’abord fait soigner sa fille en bas âge à La Rome, à plus de 350 km au sud-est de sa résidence. Là, sa fille a été déclarée positive au virus H1N1.

gros plan sur les visages souriants de Katelyn Hansen et de sa fille Kaelynn Angel Hansen .Katelyn Hansen et sa fille de 2 ans Kaelynn Angel Hansen, qui a été la première enfant en bas âge à mourir de la grippe cette saison en Saskatchewan. Photo : Fournie par Katelyn Hansen

Après trois jours sans amélioration, sa fille, Kaelynn Angel Hansen, âgée de deux ans, a été transférée à l'Hôpital royal universitaire de Saskatoon, où elle est morte le 8 décembre.

« Beaucoup de gens l’aimaient. Elle adorait danser la gigue », se lamente Katelyn Hansen, qui a enterré sa fille le 10 décembre.

« Je n’arrive plus à manger », gémit-elle, affligée.

Contrairement aux années précédentes, la grippe a frappé en premier les communautés au nord de la province.

Les médecins ont aussi observé que la saison de grippe a commencé plus tôt cette année.

Un taux de vaccination encore faible dans la province

Comme beaucoup d’autres enfants dans la province, la fille de Katelyn Hansen n’avait pas été vaccinée contre la grippe. La mère, elle-même, n'est pas non plus vaccinée.

Même si 287 000 doses de vaccin ont été administrées, selon les chiffres officiels, le taux de vaccination reste faible en Saskatchewan.

Seul un enfant en bas âge sur trois a reçu le vaccin cette saison, selon les chiffres du ministère de la Santé. Cette proportion tombe à un enfant sur cinq pour ceux qui sont âgés de cinq à huit ans.

trois graphiques circulaires à secteurs montrent le taux de vaccination des enfants contre la grippe par groupe d’âge. De 6 mois à 2 ans, 35 % des enfants vaccinés. De 2 à 4 ans, 24 % des enfants vaccinés. De 5 à 8 ans, 19 % des enfants vaccinés.Le taux de vaccination contre la grippe reste faible en Saskatchewan. Photo : Radio-Canada

« C’est désastreux de voir un enfant succomber alors qu’on sait qu’on aurait pu le sauver », déplore le docteur Laurentiu Givelichian, pédiatre en chef à l’Autorité de santé de la Saskatchewan.

Les gens doivent comprendre que recevoir le vaccin, c’est comme attacher sa ceinture de sécurité.

Laurentiu Givelichian, pédiatre en chef à l’Autorité de santé de la Saskatchewan

Il explique que le système immunitaire des jeunes enfants est particulièrement vulnérable au virus H1N1. « Le niveau d’oxygène chez les enfants malades baisse plus vite cette année », explique-t-il.
« S’il vous plaît, faites vacciner vos enfants », implore-t-il.

Les infections au virus H1N1, particulièrement chez les enfants, sont en hausse un peu partout au pays, indique l’Agence de la santé publique du Canada.

Saskatchewan

Santé