•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Cohen témoignera au Congrès avant d'aller en prison

Michael Cohen.
Michael Cohen (archives) Photo: Reuters / Jeenah Moon
Radio-Canada

L'ex-avocat personnel du président Trump, Michael Cohen, témoignera devant une commission de la Chambre des représentants avant de prendre le chemin de la prison.

L’homme de 52 ans a accepté de témoigner le 7 février devant la commission de la Chambre chargée de la surveillance et de la réforme du gouvernement, selon un calendrier qu'elle a publié jeudi.

La commission qui entendra son témoignage est le principal organe responsable d’enquêter sur le gouvernement américain. Elle est dirigée par un démocrate, Elijah Cummings, depuis le 3 janvier.

Michael Cohen a été condamné le 12 décembre à trois ans de prison pour s'être rendu coupable d'évasion fiscale, avoir menti au Congrès au sujet du projet de construction d'une Trump Tower à Moscou et avoir enfreint les règles du financement électoral.

Cette dernière infraction est liée au fait qu’il a conclu une entente visant à acheter le silence de deux femmes, Stormy Daniels et Karen McDougal, qui affirment avoir eu des liaisons avec Donald Trump.

Lorsqu'il a reconnu sa culpabilité dans ce dernier délit, en août 2018, M. Cohen a affirmé avoir agi « à la demande du candidat » Trump et « avec l'intention d'influencer l'élection » présidentielle de 2016.

Il a été révélé par la suite qu'il collaborait avec l'enquête du procureur spécial Robert Mueller, qui enquête sur l'ingérence russe lors de la présidentielle.

« Je remercie Michael Cohen d'avoir accepté de témoigner volontairement devant la commission chargée de la surveillance », a commenté M. Cummings.

« Je tiens à dire que nous n'avons aucun intérêt à nous ingérer dans une enquête criminelle en cours. C'est pourquoi nous sommes en cours de consultation avec le bureau du procureur spécial Mueller », a-t-il ajouté.

Dans une déclaration publiée sur Twitter, Michael Cohen, qui doit être incarcéré en mars, dit avoir accepté de témoigner pour « remplir son engagement à coopérer et à offrir des réponses aux Américains ».

J'ai hâte d'avoir le privilège de me faire offrir une plateforme qui va me permettre de donner un compte rendu complet et crédible des événements qui se sont produits.

Michael Cohen

Trump « pas du tout inquiet »

Interrogé à ce sujet lors d'une visite au Texas, jeudi après-midi, le président Trump a dit n'« être pas du tout inquiet » face au témoignage prochain de son ancien avocat.

Michael Cohen a complètement changé d'avis au sujet du président Trump depuis l'époque où il disait être prêt « à prendre une balle » pour le défendre, en septembre 2017.

En octobre, il a par exemple invité les Américains à voter pour les démocrates lors des élections de mi-mandat. En décembre, il a affirmé que Donald Trump mentait dans le cadre de l'enquête du procureur Mueller.

Le président américain qualifie régulièrement cette enquête de « chasse aux sorcières » et allègue qu'il n'y a eu aucune collusion avec la Russie lors de la présidentielle.

Avec les informations de CNN, et CNBC

International