•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rendez-vous de la Francophonie 2019 : des célébrations sur fond de tension

L'affiche des RVF sur laquelle on voit le dessin d'oiseaux colorés prenant leur envol ainsi que deux fillettes qui écoutent l'intérieur d'un coquillage.
Les Rendez-vous de la Francophonie se déroulent du 1er au 31 mars 2019. Photo: Rendez-vous de la Francophonie
Radio-Canada

Alors que partout au pays des minorités d'expression française se tiennent sur la corde raide, les Rendez-vous de la Francophonie (RVF) 2019 comptent jeter un « regard neuf » sur la francophonie « sans préjugés et surtout, avec une grande ouverture d'esprit ».

La jeune auteure-compositrice-interprète Caroline Savoie, originaire du Nouveau-Brunswick, et le champion olympique Patrick Chan sont les visages de cette 21e édition des RVF.

Mme Savoie a reconnu, en entrevue, le contexte tendu dans lequel la francophonie est invitée à célébrer en mars. L'artiste est particulièrement touchée, alors que les Jeux de la Francophonie de Moncton-Dieppe, au Nouveau-Brunswick, pourraient ne pas avoir lieu.

C’est comme un pas en arrière et j’ai trouvé ça un petit peu désolant en fait. [...] On a toujours été là et on n’est pas près de partir.

Caroline Savoie, porte-parole des RVF

Le gouvernement de Blaine Higgs, qui a l'appui d'un parti réfractaire au bilinguisme, a annoncé en décembre qu'il réduisait son financement au comité organisateur des Jeux.

Des tensions dans plusieurs provinces

Outre le Nouveau-Brunswick, les compressions dans les services français annoncées en Ontario par le gouvernement de Doug Ford ont suscité une levée de boucliers en novembre dernier. Le mouvement de « Résistance » qui s'est formé dans la foulée a donné lieu à une grande manifestation partout dans la province, le 1er décembre.

Au Manitoba, la nomination d'un sous-ministre de l'Éducation non bilingue a également soulevé quelques inquiétudes. C'est un deuxième coup dur pour la francophonie de la province qui perdait, en octobre 2017, son sous-ministre adjoint responsable du Bureau de l'éducation française (BEF).

Selon la directrice générale nationale de l’organisme Canadian Parents for French, Nicole Thibeault, il reste des efforts à faire pour éradiquer le racisme anti-francophone au pays.

De nombreux parents membres de l’organisme ont notamment émis des inquiétudes par rapport aux occasions d’apprendre le français en Ontario, après la décision du gouvernement de Doug Ford de ne plus financer l’Université de l’Ontario français.

On réfléchit à épargner [de] l’argent, mais on doit aller plus loin puis dire : "quand c’est une valeur fondamentale de notre pays, est-ce que c’est là qu’on coupe?"

Nicole Thibeault, directrice générale nationale de l'organisme Canadian Parents for French

Mme Thibeault reste néanmoins convaincue que les Canadiens croient au bilinguisme. En entrevue, elle a rappelé qu’il y a des francophiles et des anglophones qui militent pour le fait français.

RVF 2019

Du 1er au 31 mars, une foule d'activités sont prévues d'un bout à l'autre du Canada. De nombreux spectacles d'humour, des visionnements organisés par l'Office national du film et quelques concours sont à l'horaire.

Toutes les dates sont disponibles sur le site des Rendez-vous de la Francophonie.

Ottawa-Gatineau

Francophonie