•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les opposants au gazoduc Coastal Gaslink « ont le droit de se faire entendre », dit Rachel Notley

Vue sur une femme qui parle à l'extérieur devant un lutrin. Elle est entourée de travailleurs avec un casque sur la tête et qui sont habillés d'un dossard.
Rachel Notley a visité jeudi une nouvelle usine pétrochimique dont les travaux devraient être terminés en 2021. Photo: Radio-Canada
Charlotte Dumoulin

Selon la première ministre de l'Alberta, la Première Nation Wet'suwet'en, située dans le nord de la Colombie-Britannique, a le droit de faire entendre son opposition à la construction du gazoduc Coastal Gaslink qui traverse son territoire.

« Les gens ont le droit de faire part de leur opinion », a lancé Rachel Notley jeudi en conférence de presse, lors d’une visite sur le chantier d’une nouvelle usine pétrochimique dans la région d’Edmonton.

Ces propos surviennent quelques jours après l’arrestation de 14 personnes par la Gendarmerie royale du Canada dans le nord de la Colombie-Britannique qui empêchaient la construction du gazoduc Coastal Gaslink de l’entreprise TransCanada. La Première Nation Wet’suwet’en dénonce le fait que ses chefs héréditaires n'aient pas donné leur consentement.

Carte du gazoduc Coastal GasLink

Notre opinion est qu’il faut consulter les Premières Nations, respecter leurs droits et s’y adapter. Mais nous devons aussi trouver des façons d'aller de l’avant avec des projets qui soutiennent notre industrie et ses emplois.

Rachel Notley, première ministre de l'Alberta

Rachel Notley ajoute qu’il n’y a pas de consensus entourant les projets de l’industrie pétrolière et gazière en général, mais que, selon elle, il n’y en a pas non plus au sein même des communautés autochtones.

La première ministre de l’Alberta rappelle sa position : « Il faut agir de manière responsable pour faire avancer l’économie. »

Un complexe pétrochimique pour 2021

Pour sa première sortie publique de l'année, la première ministre se trouvait jeudi sur l'emplacement d'une nouvelle usine pétrochimique qui ouvrira à la fin de 2021 près d'Edmonton. Rachel Notley a présenté ce projet qui représente un investissement du secteur privé se chiffrant à 3,5 milliards de dollars et qui créera plus de 2300 emplois.

Une fois les travaux terminés, le complexe pétrochimique Heartland de l'entreprise Inter Pipeline transformera environ 22 000 barils de propane albertain par jour en plastique recyclable.

Ce plastique sera utilisé à travers le monde pour fabriquer des objets de toute sorte, par exemple des jouets d'enfant, des produits électroniques, des contenants.

Rachel Notley, première ministre de l'Alberta

Un budget avant les élections provinciales?

Dans trois semaines, le gouvernement néo-démocrate pourrait décider de lancer à tout moment la campagne électorale.

« Les élections peuvent avoir lieu entre le 1er mars et le 30 mai. Nous examinons donc notre calendrier en fonction de cela et nous devons déterminer la manière dont nous présenterons l’état des finances de la province aux Albertains », précise Rachel Notley.

Alberta

Politique