•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petit atlas des grandes organisations internationales

Les drapeaux de quelques dizaines de pays.
Même souveraines, les nations du monde ont compris il y a longtemps l'importance de s'unir et de former des alliances pour régler toutes sortes de questions. Photo: iStock
Bernard Barbeau

Les différentes organisations internationales sont souvent mentionnées dans les médias, mais on ne sait pas nécessairement toujours quels pays en font partie ou quelle est la vocation exacte de chacune d'entre elles. Démystifions-en donc quelques-unes parmi les plus importantes.

Organisation intergouvernementale la plus importante, la plus puissante et la plus connue au monde, l’ONU est chargée de maintenir la paix et la sécurité internationales, de développer la coopération et les relations amicales entre les nations, de promouvoir les droits humains, le respect du droit international et le développement durable, d’acheminer de l'aide humanitaire, et d'harmoniser les actions des nations.

Elle a été fondée en octobre 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour succéder à la Société des Nations, jugée inefficace.

Elle comptait 51 États membres à l’époque, et en recense aujourd'hui 193.

Elle comprend plusieurs organes et agences, dont l'Assemblée générale, qui regroupe tous ses membres, et le Conseil de sécurité, qui détient le pouvoir exécutif et dont les résolutions ont force exécutoire. La Cour internationale de justice (CPI), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) – basée à Montréal –, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) relèvent tous de l’ONU.

Le secrétaire général de l'ONU est le Portugais António Guterres. Son siège est situé à New York.


Le FMI et la BM sont des agences relevant de l'ONU, mais comptent quelques membres de moins qu'elle, soit 189.

La mission du FMI est de promouvoir la coopération monétaire internationale, assurer la stabilité financière et économique et celle du système monétaire international, faciliter les échanges internationaux, contribuer à un niveau élevé d’emploi et combattre la pauvreté. Il contribue à gérer les crises monétaires et financières en prêtant de l’argent aux pays en difficulté, des prêts souvent conditionnels à l’instauration de certaines réformes économiques.

Le FMI a amorcé ses activités en décembre 1945 – il comptait alors 29 membres – avec l’objectif de garantir la stabilité du système monétaire international, qui s’était écroulé avec le krach boursier d’octobre 1929 et la crise économique qui en découla.

La Française Christine Lagarde est directrice générale du FMI depuis 2011. Son siège est à Washington.

La BM est une institution financière internationale qui octroie des dons et des prêts à intérêts faibles aux différents pays pour des projets d’investissement avec l’objectif précis de réduire la pauvreté.

Créée elle aussi en décembre 1945, elle est constituée de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) – c’est d’ailleurs le nom d’origine de la BM – et de l’Association internationale de développement (AID), qui s’est ajoutée en septembre 1960 et qui accorde des prêts à plus long terme aux pays les plus pauvres.

La BM fait partie d’un organisme plus large, le Groupe de la Banque mondiale, qui inclut d’autres organisations financières internationales.

Les pays membres ont un pouvoir décisionnel qui varie en fonction de leur investissement dans l’organisation et donc de leur poids dans l'économie mondiale. L’influence des États-Unis sur ses décisions est par conséquent considérable.

Son siège se trouve à Washington et elle est présidée par l’Américain Jim Yong Kim.


Comme son nom l’indique assez clairement, l’OMC réglemente les échanges commerciaux entre les pays et fait la promotion de l'ouverture commerciale.

Elle compte sur des juges indépendants pour résoudre les différends qui peuvent survenir. Le Canada et les États-Unis s’y sont par exemple retrouvés à plusieurs reprises pour discuter de l’interminable conflit du bois d’œuvre.

Les activités de l’OMC ont débuté en janvier 1995. Elle a remplacé l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT).

L'OMC compte 164 membres. La vaste majorité d'entre eux sont des pays souverains, mais certains sont des territoires douaniers autonomes, comme Hong Kong. L’Union européenne a également le statut de membre.

L’OMC compte aussi 22 États observateurs, dont 21 espèrent devenir membres à part entière. Le Vatican a aussi le statut d’observateur.

Basée à Genève, en Suisse, l’OMC a pour directeur général le Brésilien Roberto Azevêdo.


L’OCDE est d’abord une organisation d'études économiques, qui cherche toutefois aussi à stimuler le progrès économique et le commerce mondial, à trouver des réponses aux problèmes communs, à identifier les bonnes pratiques et à coordonner les politiques de ses membres.

Elle est composée de 36 pays membres, tous considérés comme développés, qui se disent attachés à la démocratie et à l’économie de marché.

L’OCDE a été créée en 1961 à partir des cendres de l’Organisation européenne de coopération économique (OECE). Le Canada et les États-Unis se sont ajoutés aux 18 membres européens de celle-ci pour fonder la nouvelle institution.

Le Mexicain José Ángel Gurría est le secrétaire général de l’OCDE, dont le siège est à Paris.


L'UE est un regroupement politique et économique établi lorsque le traité de Maastricht est entré en vigueur en 1993.

Elle a mis en place un marché unique interne grâce à un système normalisé de lois qui s'appliquent à tous les pays qui en sont membres. Ses politiques visent à garantir la libre circulation des personnes (contrôle des passeports), des biens, des services et des capitaux au sein du marché intérieur.

Une monnaie commune est entrée en vigueur en 2002. Dix-neuf pays membres utilisent actuellement l’euro. Ils forment la « zone euro ».

Six États en faisaient partie à l'origine – France, Belgique, Allemagne de l'Ouest, Italie, Luxembourg et Pays-Bas – et ils sont maintenant 28. Le Royaume-Uni a cependant annoncé son intention de partir après un référendum et prévoit de se retirer en mars prochain; c’est ce qu’on appelle le « Brexit ».

L’UE a des missions diplomatiques permanentes dans le monde entier et elle est représentée auprès des Nations Unies, de l’OMC, du G7 et du G20.

Le président du Conseil européen est le Polonais Donald Tusk. Son siège est situé à Bruxelles, en Belgique.

Le président de la Commission européenne est le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker. Son siège est également à Bruxelles.

Le président du Parlement européen est l’Italien Antonio Tajani. Le parlement est à Strasbourg, en France, tandis que le siège des commissions est à Bruxelles.

Enfin, le secrétaire général du Conseil de l'Union européenne, lui aussi basé à Bruxelles, est le Danois Jeppe Tranholm-Mikkelsen.


Ce qui était le Groupe des six au moment de sa constitution en 1975, et qui est devenu le G7 l’année suivante avec l’adhésion du Canada, est un partenariat économique réunissant les pays censés être les plus riches de la planète de même que l’Union européenne.

La Russie a rejoint l’association en 1997, ce qui en a fait le G8, pour en être suspendue en 2014 au moment de la crise de Crimée. Elle pourrait rejoindre prochainement le groupe à nouveau.

Les sommets annuels du G7 constituent des occasions pour les leaders des États membres de tenir des discussions plutôt informelles et de définir des objectifs communs.

En 2019, c’est à la France et donc à Emmanuel Macron que revient la présidence tournante du G7.

Le G20 étend les discussions à 19 pays ainsi qu’à l’UE, là encore.

Il a été créé à l’occasion du sommet du G7 de 1999 à l’initiative de Paul Martin, qui était alors ministre des Finances du Canada et qui allait plus tard devenir son premier ministre. Le but de l’exercice était de favoriser le dialogue entre pays industrialisés et émergents.

Cette année, c’est le premier ministre japonais Shinzō Abe qui préside le G20.


L'OPEP regroupe présentement 14 nations, qui comptent ensemble pour environ 80 % des réserves mondiales de pétrole et pour plus de 40 % de la production.

En coordonnant les politiques pétrolières de ses membres, l’OPEP soutient vouloir assurer la stabilisation des marchés du pétrole dans le but d’en garantir un approvisionnement économique et régulier pour les consommateurs, un revenu constant pour les pays producteurs, ainsi qu'un juste retour sur capital pour les investisseurs.

Mais les économistes citent souvent l'OPEP comme l’exemple parfait d'un cartel, un groupe en collusion dont le but réel est d'accroître les bénéfices de ses membres en réduisant la concurrence.

Fondée en 1960 à Bagdad par l’Irak, l’Iran, le Koweït, l’Arabie saoudite et le Venezuela, elle a transféré son siège à Vienne, en Autriche, cinq ans plus tard.

Son secrétaire général est le Nigérian Mohammed Barkindo.


L'OTAN est une alliance militaire réunissant 29 pays d'Amérique du Nord et d'Europe. Elle constitue un système de défense collective en vertu duquel les États membres acceptent de se défendre mutuellement en cas d'attaque par une partie externe.

Plus d’une trentaine d’autres pays participent à divers degrés à des programmes de partenariat ou de dialogue de l'OTAN.

L’Alliance atlantique, comme elle est aussi appelée, met en œuvre le traité de l'Atlantique Nord signé en avril 1949. Elle comptait initialement 12 membres.

Le siège de l’OTAN est à Buxelles et son secrétaire général est le Norvégien Jens Stoltenberg.


L'OIF représente les pays et les régions où le français est une langue vivante sans être nécessairement une langue officielle. Ces États ont aussi en principe des valeurs communes, telles que la paix, la démocratie, les droits humains, l’éducation et la diversité culturelle.

Fondée en 1970, l'organisation comprend aujourd’hui 88 États membres et gouvernements; 54 sont membres à part entière, sept sont des membres associés et 27 ont le statut d’observateur.

La Rwandaise Louise Mushikiwabo est depuis peu secrétaire générale de l’OIF, qui est basée à Paris.

Sa prédécesseure, l’ancienne gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean, n’a pas été reconduite dans ses fonctions, l'automne dernier, après que sa gestion financière eut fait l’objet de critiques.


Le Commonwealth est une association politique de 53 États, pour la plupart d'anciens territoires de l'Empire britannique, unis par la langue anglaise, l'histoire, la culture et des valeurs comme la démocratie, les droits humains et la primauté du droit.

Les pays membres n'ont cependant aucune obligation légale les uns envers les autres.

Le Commonwealth remonte à la décolonisation de l'Empire, dans la première moitié du 20e siècle. Il a été officialisé en 1931 sous le nom de « Commonwealth britannique ». Mais l'actuel Commonwealth des Nations a été officiellement constitué en 1949, par la Déclaration de Londres, qui établissait que les États membres étaient libres et égaux.

La reine Élisabeth II est le chef d'État de 16 des pays membres, connus sous le nom de royaumes du Commonwealth; 32 membres sont des républiques et cinq autres ont des monarques différents.

En tant que souveraine du Royaume-Uni, Élisabeth II est de facto chef du Commonwealth. Patricia Scotland en est sa secrétaire générale. Et Theresa May en est sa présidente en exercice. Toutes trois sont bien sûr britanniques.

Le siège du Commonwealth est à Londres.

Politique internationale

International