•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allan Schoenborn encore devant un comité de révision pour demander plus de liberté

Allan Schoenborn dessiné en cour.
Allan Schoenborn a été reconnu non criminellement responsable en 2010 du meurtre de ses trois enfants. Photo: CBC

Allan Schoenborn, un homme qui a tué ses trois enfants à Merritt en Colombie-Britannique en 2008, comparaît de nouveau jeudi devant un comité de révision pour demander plus de liberté.

Ce comité a le pouvoir de décider si un détenu reste incarcéré, est libéré ou s’il peut sortir sous certaines conditions

En 2010, Allan Schoenborn avait été reconnu non criminellement responsable de ses actes. Il avait été démontré qu’il était en pleine psychose au moment des meurtres et qu’il pensait sauver ses enfants d’agression physique et sexuelle.

Il est détenu à l’Hôpital psychiatrique légal de Coquitlam et a déjà le droit de faire des sorties supervisées. En 2017, un juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique avait estimé qu’il ne remplissait pas les critères pour être déclaré un criminel à haut risque.

On ne sait pas exactement quelle liberté additionnelle le détenu demande jeudi.

Colombie-Britannique et Yukon

Justice et faits divers