•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saskatchewan : les pires appels non urgents au 911 en 2018

un panneau rouge sur lequel est inscrit  en anglais: 911 urgences.
La GRC invite la population à composer le 911 seulement pour les vraies situations d’urgence. Photo: Radio-Canada / Pat Martel/CBC
Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada de la Saskatchewan, en présentant ses vœux à la population pour le Nouvel An, a profité de l'occasion pour passer un message important : gardons le numéro d'urgence 911 pour les situations d'urgence uniquement.

Sur sa page Facebook, la GRC a dressé une liste de cas d’appels non urgents qu’a reçus le centre de répartition des appels en 2018.

Voici les 10 pires cas d’appels « qui ont manqué leur cible » :

  • Stationnement entre les lignes : quelqu’un a appelé le 911 pour signaler qu’un véhicule garé a pris deux places de stationnement pour handicapés.
  • Un chef non désiré : ces appelants au 911 voulaient l’aide de la GRC parce que leur invité était en train de cuisiner des côtes dans leur four.
  • Pas de dinde pour vous : cette appelante a signalé que sa dinde de l'Action de grâces a été volée chez elle.
  • Laisser sortir les chiens : un appel a été reçu pour demander à la GRC de se rendre dans une maison parce que les chiens avaient besoin d'aller dehors, mais la porte était coincée.
  • Un appelant mystérieux : cette personne ne pouvait pas comprendre comment un appel au 911 a été passé de chez lui. Après des discussions, il a été déterminé que ça devait être son chat qui était le coupable.
  • Le grand chef : un différend sur la façon de cuisiner des pierogis a fini avec un appel au 911 pour demander l’aide de la GRC.
  • La poursuite est en cours : un interlocuteur inquiet a signalé qu’un âne poursuivait des chevaux sur un terrain.
  • Quel retard : ces personnes ont appelé le 911 parce que la livraison de leur commande de nourriture prenait plus de temps que prévu.
  • Tout va bien : quelqu’un a appelé le 911 pour s’assurer qu’il n’a rien fait de mal et pour souhaiter aux agents de la GRC un joyeux Noël.
  • Espèces menacées : cette personne a appelé le 911 parce qu’elle a localisé deux salamandres dans son jardin et a pensé qu’elles pourraient être en danger.

Assistance en dehors des cas d’urgence

« Dans les situations non urgentes, écrit la GRC, le public peut appeler le poste de police locale ou le bureau local de la GRC. Bonne année 2019 ! »

Les appels non urgents logés au 911 posent des problèmes au centre de répartition parce qu’ils prennent du temps que les répartiteurs pourraient utiliser à traiter des appels vraiment urgents.

Saskatchewan