•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentat à la grande mosquée : la commémoration se tiendra à l'Université Laval

Des citoyens tenaient des chandelles pour rendre hommage aux victimes.

La première commémoration de l'attentat à la grande mosquée de Québec avait lieu dans un froid polaire.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Alexandre Duval

Le 29 janvier prochain, une commémoration citoyenne aura lieu pour souligner le deuxième anniversaire de l'attentat à la grande mosquée de Québec. L'événement se tiendra dans un pavillon de l'Université Laval pour éviter les inconvénients liés au froid.

L’an dernier, des centaines de personnes s’étaient réunies dans le stationnement de l’église Notre-Dame-de-Foy, même si le contexte n’était pas idéal.

Il faisait un froid polaire, l’événement avait pris du retard et les discours avaient duré plus longtemps que prévu.

« Le fait d’être à l’extérieur le 29 janvier, ce n’était pas favorable entre autres au déplacement des familles », convient Sébastien Bouchard, qui fait de nouveau partie du comité organisateur de la commémoration cette année.

Cette fois, le comité a prévu le coup. La cérémonie aura lieu dès 19 h à l’atrium Jean-Guy-Paquet du pavillon Desjardins, un espace capable d’accueillir quelques centaines de personnes.

Le fait d’être à l’intérieur, ça permet une proximité entre la scène et les personnes, mais ça permet aussi de favoriser l’échange entre les personnes.

Sébastien Bouchard, membre du comité organisateur de la commémoration citoyenne

L’Université Laval s’est imposée, d’une part parce qu’elle est facilement accessible, et d’autre part parce que l’une des six victimes de l’attentat, Khaled Belkacemi, était professeur au sein de l’établissement.

Place aux enfants et aux héros de l’ombre

Lors de la commémoration, les enfants des victimes devraient occuper une place de choix dans les discours. « On est en discussion avec les familles », précise M. Bouchard.

Il ajoute d’ailleurs que la fille de Khaled Belkacemi, Megda, s’est impliquée cette année dans l’organisation de la commémoration.

Des discours protocolaires seront également prononcés, mais M. Bouchard dit aussi vouloir laisser de la place à tous ces gens qui ont oeuvré dans l’ombre, le soir de l’attentat.

On veut en faire une mention plus spéciale, donc souligner le rôle des proches aidants et des premiers intervenants sur les lieux, l’importance de ces personnes-là.

Sébastien Bouchard, membre du comité organisateur de la commémoration citoyenne
Sébastien Bouchard était parmi les quelques citoyens qui ont organisé la veillée à la chandelle au lendemain de l'attentat à la grande mosquée de Québec.

Sébastien Bouchard était parmi les quelques citoyens qui ont organisé la veillée à la chandelle au lendemain de l'attentat à la grande mosquée de Québec

Photo : Radio-Canada

Le maire de Québec, Régis Labeaume, devrait être présent et prononcer un discours, selon son attaché de presse, Paul-Christian Nolin. Le premier ministre du Québec, François Legault, a aussi reçu l’invitation, mais n’a pas encore confirmé s’il sera là.

Quant au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, son attachée de presse affirme que son emploi du temps n’est pas encore fixé. Chantal Gagnon précise néanmoins que le gouvernement fédéral sera « assurément représenté ».

Oeuvre collective

Pour M. Bouchard et la dizaine d’autres bénévoles membres du comité organisateur, il était évident que la commémoration devait être de retour en 2019.

« Notre objectif est double, explique M. Bouchard. D’un côté, c’est d’offrir notre soutien aux survivants et aux proches de ce drame. Aussi, c’est de démontrer notre volonté à construire une société inclusive et fière de sa diversité. »

À compter de 12 h, les gens qui le souhaitent, y compris les étudiants qui fréquentent le campus de l’Université Laval, pourront se rendre au pavillon Desjardins pour participer à la création d’une oeuvre collective sous forme de peinture.

On souhaite offrir un espace pour que le monde puisse s’exprimer d’une autre façon que [par] des discours.

Sébastien Bouchard, membre du comité organisateur de la commémoration citoyenne

La toile pourra ensuite être admirée au cours de la soirée, pendant la commémoration. Des photos illustrant la diversité culturelle au Québec seront également exposées dans le pavillon.

Québec

Société