•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Ford gèle les prix des permis de chasse

Chasseurs avec orignal tué.
Les chasseurs ontariens ne verront pas augmenter les prix des permis de chasse en 2019. Photo: Radio-Canada / Étienne Dumont
Radio-Canada

Le gouvernement de l'Ontario dit vouloir freiner une augmentation des prix des permis de chasse en 2019. Il élimine des frais de service de 2 $ prévus dans le budget du précédent gouvernement libéral.

Le ministre des Richesses naturelles et des Forêts, John Yakabuski, en a fait l’annonce jeudi matin à Peterborough, où se trouve le siège social de la Fédération des chasseurs et des pêcheurs de l’Ontario (OFAH).

Nous permettons aux Ontariennes et Ontariens de profiter plus facilement du grand air en gardant les permis de chasse abordables, a déclaré le ministre Yakabuski dans un communiqué de presse.

Le ministre des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario, John Yakabuski.Le ministre des Richesses naturelles et des Forêts, John Yakabuski, annonce le gel des prix des permis de chasse. Photo : Gouvernement de l'Ontario

En décembre, le gouvernement ontarien avait aussi gelé le prix des permis de pêche et ajouté deux événements de pêche sans permis en 2019, soit les fins de semaine de la fête des Mères et de la fête des Pères.

Le gouvernement rappelle qu’il a apporté quelques améliorations aux règlements de la chasse.

Parmi celles-ci, on compte un nouveau Résumé des permis qui peut être téléchargé sur un appareil mobile ou imprimé à la maison.

Les vignettes imperméables jaunes qui étaient envoyées auparavant par la poste sont désormais remplacées par des vignettes de papier que le chasseur devra imprimer chez lui.

Nouvelle vignette de chasse en Ontario.Le gouvernement recommande aux chasseurs de placer la vignette de papier dans un contenant ou un sac de plastique pour la protéger des intempéries. Photo : Ontario.ca

Il aura aussi la responsabilité de veiller à ce que la vignette ne soit pas endommagée par les intempéries.

Le député d'Algoma-Manitoulin, Michael ManthaLe député néo-démocrate d’Algoma-Manitoulin, Michael Mantha, doute de l’efficacité des nouvelles vignettes. Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Quand tu te promènes dans le bois, ce n’est pas sec, il pleut, il neige, et tu dois d’abord t’assurer que tu as ta vignette sur ton gibier, et ce n’est pas un morceau de papier qui va sortir de ton imprimante à la maison qui va demeurer sur ton gibier, rétorque le député néo-démocrate d’Algoma-Manitoulin, Michael Mantha.

Questionnaire obligatoire

Auparavant, les questionnaires envoyés par la poste à tous les titulaires de vignettes de chasse au gros gibier n’avaient pas à être remplis et retournés au Ministère.

Les nouvelles directives obligent maintenant les chasseurs à remplir le questionnaire même s’ils n’ont pas chassé ni tué un animal.

Le questionnaire obligatoire vise l’orignal, le wapiti, le cerf, l’ours, le dindon sauvage et le loup ou le coyote (dans les unités de gestion de la faune [UGF] où une vignette est requise).

Ces questionnaires seront soumis en ligne ou au téléphone.

Tout manquement à remplir et à transmettre les données pourrait entraîner des sanctions et ainsi priver un chasseur d’un permis l’année suivante.

Selon le gouvernement, la chasse en Ontario génère une activité économique de l’ordre de 431 millions de dollars et les changements apportés lui feront réaliser des économies d'environ 4,3 millions.

Chasse et pêche

Sports