•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bienfaits de l’« hormone de l’exercice » contre la démence démontrés

Illustration du cerveau d'un homme.
Une dégénérescence des neurones du cerveau est associée aux stades plus tardifs de l'alzheimer. Photo: iStock
Alain Labelle

Une hormone libérée par les muscles pendant l'exercice physique a été associée au ralentissement de la progression de la maladie d'Alzheimer. Explications.

La neuroscientifique canadienne Fernanda De Felice, de l’Université Queen, et ses collègues américains et brésiliens pensent que l’hormone irisine pourrait éventuellement servir à l’élaboration d’un médicament contre l’alzheimer et les autres démences associées.

« Au cours des dernières années, des chercheurs de partout dans le monde ont montré que l'exercice est un outil efficace pour prévenir différentes formes de démence comme la maladie d'Alzheimer », explique la Dre De Felice.

Cette réalité a conduit à une recherche intensive de molécules responsables de l’action protectrice de l'exercice sur le cerveau.

Fernanda De Felice

Le saviez-vous?

Pas moins de 564 000 Canadiens sont atteints de la maladie d’Alzheimer. Dans 15 ans, ils seront 937 000. (Société Alzheimer du Canada)

Une affaire de neurones

Selon les chercheurs, l’irisine aurait un effet protecteur sur les zones de contact des neurones, les synapses, qui permettent à ces cellules nerveuses du cerveau de communiquer entre elles. Elles participent, entre autres, à la formation de la mémoire.

Or, ces travaux ont permis d’établir que les personnes qui souffrent d’alzheimer présentent des niveaux moins élevés de cette hormone dans deux régions du cerveau (l'hippocampe et le liquide céphalorachidien) comparativement à celles qui n’en souffrent pas.

Dans des tests menés sur des souris, les chercheurs ont même pu provoquer des déficits d'apprentissage et de mémoire en éliminant l'irisine. Ils ont aussi réussi à inverser ces effets en restaurant l'hormone.

Notre étude est importante parce que la guérison de la démence est l'un des plus grands défis actuels et futurs en matière de soins de santé.

Fernanda De Felice

À l’heure actuelle, malgré 30 ans de recherche, il n’existe toujours pas de médicament efficace contre la maladie d'Alzheimer, qui frappe 50 millions de personnes dans le monde.

Les bienfaits de l'exercice physique sur la santé sont bien connus. Outre contre la démence, l’exercice est également un allié important pour lutter contre les maladies cardiovasculaires et chroniques, l’obésité et les troubles de l’humeur.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Nature Medicine (Nouvelle fenêtre) (en anglais)

Alzheimer

Science