•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Brison quitte le Cabinet Trudeau

Le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, ne sollicitera pas de nouveau mandat lors des prochaines élections.

Le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, ne sollicitera pas de nouveau mandat lors des prochaines élections.

Photo : Radio-Canada / Twitter

Radio-Canada

Scott Brison a annoncé sa démission du Cabinet du premier ministre Justin Trudeau et a confirmé qu'il ne se représentera pas aux élections de l'automne prochain. Il y occupait les fonctions de président du Conseil du Trésor.

M. Brison entend toutefois demeurer député de sa circonscription jusqu'aux élections. Le bureau du premier ministre Justin Trudeau a par ailleurs indiqué qu'il y aura un remaniement ministériel lundi afin de pourvoir ce poste.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Scott Brison, qui représente depuis 22 ans la circonscription de Kings-Hants, en Nouvelle-Écosse, explique qu’après avoir accompli sept mandats au service de ses concitoyens, le temps était venu pour lui de se consacrer à d'autres projets.

Ils disent que la vie commence à 50 ans. Or, j’en ai 51 et je suis prêt pour de nouveaux défis.

Scott Brison

Parmi les raisons qui justifient son départ, Scott Brison précise que « la plus importante » est son désir se consacrer davantage à ses jumelles de 4 ans, Rose et Claire, qu’il élève en compagnie de son conjoint, Maxime St-Pierre.

Son rôle de père est selon lui le plus important qu'il aura à jouer au cours des prochaines années et il compte s'y consacrer entièrement.

Le Canada est l'un des très rares pays dans le monde où une vie comme la nôtre est possible. Merci!

Scott Brison

En ce qui a trait à la fin de sa carrière de ministre, Scott Brison s'est dit « très fier » de ce que son gouvernement a accompli.

« Je suis optimiste pour mon pays. Pas seulement pour le Parti libéral, mais pour le Canada sous le leadership du premier ministre Trudeau. Notre économie est forte, les Canadiens ont créé près de 800 000 emplois depuis 2015 et la classe moyenne prospère », a expliqué le président sortant du Conseil du Trésor.

Un départ en bons termes

Soulignant les deux décennies qu’a consacrées Scott Brison au service de ses concitoyens de la Nouvelle-Écosse, Justin Trudeau a publiquement remercié son ministre lors d'une conférence de presse tenue en fin d'avant-midi à Kamloops, en Colombie-Britannique.

« C’est un homme d’intégrité qui a toujours servi sa communauté et son pays avec des capacités extraordinaires, et un engagement, [un dévouement très fort] », a-t-il commenté. « Nous savons que c’est toujours difficile de jumeler travail et famille en politique et dans toutes sortes d’emplois. »

Je respecte énormément son désir de passer plus de temps avec ses deux filles, Claire et Rose. Je sais que ce n’est pas une décision facile, mais je lui souhaite tout le meilleur dans ses prochains projets, et surtout de passer plus de temps avec son mari Max et ses enfants.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

M. Trudeau a refusé de répondre aux questions d'une journaliste qui lui demandait si le départ de M. Brison pouvait être lié au cas du vice-amiral Mark Norman, qui a été accusé d'abus de confiance à la suite d'une enquête criminelle de deux ans sur le dévoilement allégué de renseignements confidentiels du cabinet fédéral.

En cour, l'avocate de M. Norman a allégué que Scott Brison a participé à un effort « pour retarder et éventuellement mettre fin à l’accord » que le fédéral avait conclu avec le chantier naval Davie pour convertir un porte-conteneurs en navire de ravitaillement.

Selon elle, M. Brison entretenait « une relation étroite » avec la très influente famille Irving, propriétaire du chantier d'Halifax, qui souhaitait aussi obtenir ce contrat. Selon la GRC, M. Norman a précisément remis des documents à la Davie parce qu'il craignait que le gouvernement Trudeau, qui avait décidé de revoir le projet, ne change d'avis.

M. Brison a assuré à la Chambre des communes l'automne dernier qu'il n'avait rien à se reprocher dans cette affaire.

Scott Brison parle en tenant ses lunettes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, lors de la période des questions à la Chambre des communes, le 15 octobre dernier.

Photo : The Canadian Press / Sean Kilpatrick

Un long parcours

Originaire de Windsor, en Nouvelle-Écosse, Scott Brison occupait les fonctions de président du Conseil du Trésor depuis novembre 2015, un ministère stratégique au sein du gouvernement fédéral.

Au cours de sa longue carrière politique, Scott Brison est entré dans l'histoire du pays en devenant le premier membre du Cabinet fédéral ouvertement gai et, de surcroît, le premier politicien fédéral à épouser ouvertement un partenaire de même sexe.

D'abord élu en 1997 dans Kings-Hants sous la bannière des conservateurs, Scott Brison avait ensuite rejoint les rangs des libéraux en 2003, notamment en raison d’un désaccord avec les positions conservatrices de l’époque sur le mariage entre personnes de même sexe.

Il s'était également porté candidat lors de la course à la direction du Parti libéral du Canada, en 2006, pour la succession de Paul Martin. C'est finalement Stéphane Dion qui avait remporté la direction du parti devant Michael Ignatieff.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Politique fédérale

Politique